Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le président François Hollande salue le "discours historique" du Roi Mohammed VI


Jeudi 1 Septembre 2016 modifié le Vendredi 2 Septembre 2016 - 13:11

A l'issue d’un entretien téléphonique avec le Roi Mohammed VI, le président François Hollande a salué "son message très fort contre le djihadisme et l'obscurantisme dans son discours historique à la nation marocaine le 20 août dernier, et son appel à un front commun pour contrecarrer le fanatisme", a indiqué jeudi l’Elysée dans un communiqué.




Le Roi Mohammed VI et François Hollande
Le Roi Mohammed VI et François Hollande
François Hollande "a assuré le Roi de la détermination de la France à mener ce combat, dans le respect de ses valeurs et du principe de laïcité qui garantit le libre exercice des cultes et exclut toute stigmatisation liée à l’appartenance religieuse", a souligné la présidence française.

"Le Président de la République et le Roi se sont félicités de l'intensité de la coopération bilatérale, et de l’excellente coordination dans la perspective de la présidence marocaine de la COP 22", a-t-on poursuivi de même source.

François Hollande a également indiqué qu’il se rendrait à Marrakech le 15 novembre à l’invitation du Roi dans le cadre du lancement de la COP 22, conclut le communiqué.

Dans son discours à la nation, prononcé à l’occasion du 63è anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, le Roi Mohammed VI avait affirmé que les terroristes qui agissent au nom de l’Islam «ne sont pas des musulmans et n’ont de lien avec l’Islam que les alibis dont ils se prévalent pour justifier leurs crimes et leurs insanités». «Ce sont des individus égarés condamnés à l’enfer pour toujours»,

Pour le Roi, "La raison admet-elle que le Jihad soit récompensé par la jouissance d’un certain nombre de houris ? Le bon sens admet-il que quiconque écoute de la musique est voué à être englouti dans les entrailles de la Terre, et bien d’autres mystifications ?"

Le souverain avait souligné que «ceux qui incitent au meurtre et à l’agression, qui excommunient indûment les gens et qui font du Coran et de la Sunna une lecture conforme à leurs intérêts, ne font que colporter le mensonge au nom de Dieu et du Prophète».

« Ils instrumentalisent certains jeunes musulmans, plus particulièrement en Europe, et exploitent leur méconnaissance de la langue arabe et de l’Islam véridique pour relayer leurs messages erronés et leurs promesses dévoyées» , avait-il poursuivi, ajoutant que les terroristes et les radicaux mettent tout en œuvre pour amener les jeunes à les rejoindre et à s’attaquer aux sociétés imprégnées des valeurs de liberté, d’ouverture et de tolérance.

Les apologistes du terrorisme, avait-il relevé, pensent que c’est la voie qui conduit à l’Islam authentique. Aussi, il appartient à ceux-là de mesurer la part de responsabilité qui leur revient dans les crimes et les drames humains qui sont provoqués au nom de l’Islam.

«Nous sommes tous visés. Quiconque pense ou croit en ce que Je dis est une cible potentielle pour le terrorisme, qui a déjà frappé le Maroc, puis l’Europe et de nombreuses régions du monde», avait averti Roi. "Face à la prolifération des obscurantismes répandus au nom de la religion, tous, musulmans, chrétiens et juifs, doivent dresser un front commun pour contrecarrer le fanatisme, la haine et le repli sur soi sous toutes les formes.

Pour le Roi, l’histoire de l’humanité est la meilleure preuve que le progrès ne peut se réaliser dans toute société en proie à l’extrémisme et à la haine, lesquels constituent conjointement le principal facteur d’insécurité et d’instabilité.

Il avait par ailleurs exhorté les Marocains résidant à l'étranger à préserver la bonne réputation qui fait leur notoriété, à s’armer de patience face à cette conjoncture difficile, à s’unir et à être toujours en première ligne parmi les défenseurs de la paix, de la concorde et du vivre-ensemble dans leurs pays de résidence respectifs.

«Nous mesurons les difficultés qu’ils endurent du fait de la perversion de l’image de l’Islam et des attentats terroristes qui ont coûté la vie à bon nombre d’entre eux», avait dit le Roi, soulignant que les MRE subissent de plein fouet les réactions de certains et les accusations qu’ils portent contre eux en raison de leur confession.

Jeudi 1 Septembre 2016 - 18:45

Par H.Daoudi




Nouveau commentaire :
Twitter