Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le plan d'autonomie, unique solution "viable" à la question du Sahara (Foreign Policy)


Mercredi 30 Mars 2016 modifié le Mercredi 30 Mars 2016 - 15:02




Le plan d'autonomie au Sahara, sous souveraineté marocaine, constitue l'unique solution "viable" à ce conflit qui n'a que trop duré, à même de préserver la stabilité et la sécurité dans la région, écrit l'influent magazine américain Foreign Policy, en soulignant que la cause du séparatisme porte en elle violences, guerres civiles et chaos, "comme en témoigne la situation qui prévaut dans la Corne de l'Afrique".

"Le plan d'autonomie au Sahara est en effet une solution raisonnable qui préserve les intérêts de toutes les parties", affirme Lester Munson, auteur de cette analyse intitulée : "S'élever contre un autre état défaillant", en expliquant que "l'indépendance serait un désastre pour la région comme c'est le cas en Erythrée et au sud-Soudan".

La situation dans la Corne de l'Afrique est de nos jours rythmée par la violence et le chaos qui débordent notamment sur la péninsule arabique, une partie du monde où les Etats-Unis ont de "vastes intérêts stratégiques", souligne le magazine US spécialisé dans les questions géostratégiques internationales.

L'auteur de cette contribution rappelle, dans ce contexte, que face au constat de l'impossibilité de mettre en oeuvre un référendum et pour sortir la question du Sahara de l'impasse, le Maroc a répondu à l'appel de la communauté internationale et a mis sur la table le plan d'autonomie au Sahara, sous souveraineté marocaine.

Tout récemment, suite aux dérapages "controversés" du Secrétaire général de l'ONU Ban ki-moon, lors de sa dernière visite dans la région, "la communauté internationale s'est déployée pour expliquer à l'Algérie et au polisario que l'indépendance n'est pas une option viable et qu'ils devraient plutôt accepter le plan d'autonomie offert par le Maroc", écrit la publication US.

Le plan d'autonomie au Sahara porte en lui les vertus de préserver la région du chaos et de la violence qui prévalent notamment dans la région de la Corne de l'Afrique, où des dizaines de milliers de personnes ont trouvé la mort dans des guerres civiles et pas moins de deux millions d'autres ont été déplacées, soutient l'auteur de cette analyse, rappelant à ce propos le soutien de trois administrations américaines au plan d'autonomie au Sahara.

"Première nation à reconnaître les Etats-Unis d'Amérique, le Maroc est l'un de nos plus anciens amis, qui a été un allié sûr de Washington durant la guerre froide", rappelle Foreign Policy, ajoutant que le Royaume est aussi "un Etat arabe clé dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent".
Mercredi 30 Mars 2016 - 14:15





Nouveau commentaire :
Twitter