Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Le patronat marocain valide le mécanisme de l'indemnité pour perte d'emploi


Mardi 23 Juillet 2013 modifié le Mercredi 24 Juillet 2013 - 10:13




Le patronat marocain valide le mécanisme de l'indemnité pour perte d'emploi
La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a donné, mardi, son accord pour la mise en œuvre du projet de l'Indemnité pour perte d'emploi (IPE), après l'avoir complété avec un accompagnement des salariés en vue de retrouver un emploi avec un programme sur-mesure, annonce la CGEM.

Cet accord intervient suite à l'engagement du gouvernement de doubler l'enveloppe budgétaire réclamé par la CGEM dans le cadre du nouveau mandat, prévue par l'Etat pour accompagner le démarrage de l'IPE, précise un communiqué de la CGEM.

En effet, le fonds d'amorçage d'un montant de 250 millions de dirhams (MDH) proposé auparavant faisait encourir au mécanisme de l'IPE le risque d'être déficitaire dès la deuxième année de sa mise en uvre, souligne la CGEM, précisant que ce risque serait traduit, soit par un arrêt de l'IPE, soit par une augmentation des cotisations salariales et patronales venant grever les charges des entreprises déjà pénalisées par une conjoncture économique difficile.

En portant le montant de sa contribution à 500 MDH, l'Etat assure à l'IPE un financement plus pérenne sachant qu'il est prévu une évaluation et une révision du dispositif à la fin de la 3ème année de mise en uvre.

Le mécanisme de l'IPE consiste à octroyer aux salariés qui auraient perdu leur emploi de manière involontaire une indemnité équivalente à 70 pc de leur salaire mensuel moyen des 36 derniers mois, plafonnée à hauteur du SMIG.

Cette indemnité sera accompagnée par une assistante de l'Anapec en vue de trouver un nouvel emploi et un programme de formation qualifiante. Elle peut aller jusqu'à 6 mois à partir de la date d'arrêt de l'activité, alors que les taux de cotisation à l'IPE sont fixés à 0.38 pc pour la part patronale et 0,19 pc pour la part salariale.

La mise en uvre de l'IPE permettra d'accompagner le retour à l'emploi en développant l'employabilité des salariés contribuant ainsi à une meilleure fluidité du marché du travail et, par conséquent, à la réduction du chômage.

Mardi 23 Juillet 2013 - 18:40





Nouveau commentaire :
Twitter