Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le patron des députés socialistes : il faut mettre fin au climat d’ostracisme qui pèse sur l’Islam


Vendredi 30 Avril 2010 modifié le Vendredi 30 Avril 2010 - 01:17

Le patron des députés socialistes, Jean-Marc Ayrault, appelle les pouvoirs publics « à mettre fin au climat d’ostracisme qui pèse particulièrement sur l’Islam de France à travers le débat sur l’identité nationale ou la polémique sur les minarets ».




Le patron des députés socialistes : il faut mettre fin au climat d’ostracisme qui pèse sur l’Islam
Dans une lettre rendue publique et dans laquelle il convie pour le 10 mai le bureau du Conseil français du culte musulman (CFCM) à venir rencontrer les élus du Parti socialiste, M. Ayrault exprime l’indignation de ces députés après le mitraillage de la mosquée d’Istres et souligne que « la République ne peut pas accepter que la liberté de conscience et de culte puisse être menacée ».

Depuis le début de l’année, une quinzaine d’actes de profanation a été commise contre des lieux de culte musulmans.

« Il est de la responsabilité des autorités de l’Etat pour les coupables de ces actes inqualifiables soient hors d’état de nuire », dit-il, estimant que « La France laïque ne fait pas de différence entre les religions » et qu’elle « leur reconnaît une égale dignité et garantit à leurs croyants de vivre librement et pacifiquement dès lors qu’ils se conforment à nos lois générales ».

« Faire porte à l’islam, ouvertement ou insidieusement, la cause des maux du pays, renvoyer sans cesse les musulmans aux ténèbres de l’intégrisme ou de la violence, c’est contredire nos principes de laïcité, c’est nier l’égalité des droits, c’est alimenter le choc des civilisations que l’on prétend combattre », déplore M. Ayrault.

« Je veux saluer à cet égard le sang-froid et l’esprit républicain que vous et votre institution avez montré en ces circonstances. Loin de céder aux ressentiments, vous avez constamment recherché le dialogue et l’apaisement », a-t-il dit, rendant hommage à l’action du président du CFCM Mohammed Moussaoui et à sa défense d’un « islam de juste milieu » « en harmonie avec nos traditions laïques et républicaines ».

Sur le voile intégral, Jean-Marc Ayrault a confirmé dans la lettre que le groupe PS votera la résolution parlementaire qui sera soumise par le groupe UMP à l’Assemblée nationale le 11 mai » mais regrette que le voile intégral soit devenu « un motif de tensions et d'inquiétude dans notre pays (...) ».

Soulignant que "la recherche du consensus exclut toute forme de précipitation", le patron des élus socialistes a mis l’accent sur la nécessité de « prendre le temps de convaincre que l'acte législatif n'est pas le problème mais la solution".

Il juge surtout que l'interdiction générale voulue par le gouvernement et l'UMP présente "de forts inconvénients quant à sa constitutionnalité et à son application".

C'est pourquoi, s'appuyant sur l'avis du Conseil d'Etat, le groupe PS s'apprête à déposer une proposition de loi où l'interdiction du voile intégral "serait circonscrite aux services publics, aux commerces et aux mineurs, cas pour lesquels nul ne peut contester des problèmes évidents d'identification, d'ordre public et de protection des enfants".

Les socialistes veulent aussi "proportionner les règles et les sanctions, selon que la personne a décidé librement de porter le voile intégral ou qu'elle y est contrainte". "Notre droit doit punir l'oppresseur, pas celle qui en est victime", souligne M. Ayrault.

lettre_de_m__ayrault_au_president_du_cfcm.pdf Lettre de M. Ayrault au Président du CFCM.pdf  (259.73 Ko)

Vendredi 30 Avril 2010 - 01:05

Hasna Daoudi




Nouveau commentaire :
Twitter