Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le parlement égyptien réclame la démission du grand mufti du Caire


Dimanche 22 Avril 2012 modifié le Dimanche 22 Avril 2012 - 21:43




Le mufti du Caire
Le mufti du Caire
Le parlement égyptien a réclamé dimanche la démission du grand mufti du Caire Ali Gomaa, l'une des plus hautes autorités religieuses d'Egypte, dont la visite à Jérusalem mercredi à suscité la polémique dans le pays et dans la région.

Ali Gomaa, qui a confié s'être rendu à Jérusalem-Est pour la première fois, s'est attiré les foudres des islamistes radicaux hostiles à toute initiative susceptible de reconnaÂŒtre le contrôle d'Isra‰l sur la ville.

Lors d'un vote dimanche, le parlement égyptien, dominé par la confrérie islamiste des Frères musulmans, a réclamé des excuses et la démission du grand mufti.

Ali Gomaa a déclaré sur son compte Twitter qu'il était entré dans Jérusalem par la Jordanie puis la Cisjordanie, non par la partie israélienne. Il a dit avoir prié à la mosquée Al Aksa, l'un des lieux saints de l'islam, dans la vieille ville.

Jérusalem-Est, dont les Palestiniens veulent faire la capitale d'un futur Etat, a été capturée par Isra‰l à la Jordanie lors de la guerre de 1967. L'Etat hébreu considère Jérusalem comme sa capitale une et indivisible.

Les responsables religieux égyptiens, y compris les membres de l'église chrétienne copte, ont longtemps refusé de se rendre à Jérusalem pour protester contre l'occupation israélienne des territoires palestiniens.

Sur Twitter, Ali Gomaa a déclaré que sa visite n'avait rien d'officiel et son porte-parole a déclaré qu'elle ne constituait pas une "quelconque reconnaissance de l'Etat sioniste".

Dimanche 22 Avril 2012 - 20:55





Nouveau commentaire :
Twitter