Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le parlement de transition libyen vote la confiance au nouveau gouvernement


Dimanche 25 Mai 2014 modifié le Lundi 26 Mai 2014 - 08:13




Le Congrès général national (CGN), le parlement de transition libyen, a accordé dimanche sa confiance au nouveau gouvernement d'Ahmed Maïtik, soutenu par les islamistes mais contesté par les forces laïques rassemblées autour du général rebelle Khalifa Haftar.

Le scrutin s'est déroulé sous haute sécurité dans un ancien palais royal de la capitale, l'enceinte habituelle du parlement ayant été fermée à la suite d'une attaque des forces fidèles à Haftar le week-end dernier. Les assaillants avaient exigé des parlementaires qu'ils cèdent leurs pouvoirs.

Les miliciens d'une brigade de Tripoli se sont positionnés autour du palais et sur les routes donnant accès au bâtiment avec des camions et des véhicules blindés.

Trois ans après le renversement de Mouammar Kadhafi, mort en octobre 2011, la Libye n'a toujours ni armée nationale, ni nouvelle Constitution et les autorités provisoires, minées par des querelles internes, sont incapables de mettre au pas les puissantes milices armées issues de la révolution.

Le général Haftar, une des figures du soulèvement contre Kadhafi, a promis de "purger" le pays des islamistes et cherche à fédérer les forces opposées à ces derniers.

Son "armée nationale libyenne", qui demande au CGN de remettre le pouvoir aux mains d'une commission de magistrats jusqu'à la tenue d'élections, avait prévenu samedi qu'il se considérerait en droit de procéder à l'arrestation des parlementaires qui se réuniraient dimanche pour voter.

Ahmed Maïtik a été désigné comme Premier ministre il y a deux semaines lors d'un scrutin chaotique contesté par de nombreux parlementaires. Il est originaire de Misrata, localité de l'ouest du pays où les Frères musulmans sont influents, ce qui le rend inacceptable pour les adversaires des islamistes.

Dimanche 25 Mai 2014 - 22:17





Nouveau commentaire :
Twitter