Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le parc éolien de Tanger I, d'un coût de 250 millions d'euros, est le plus grand d'Afrique


Mardi 29 Juin 2010 modifié le Mardi 29 Juin 2010 - 17:09




Le parc éolien de Tanger I, d'un coût de 250 millions d'euros, est le plus grand d'Afrique
Un parc éolien d'un coût de 250 millions d'euros et considéré comme le plus grand d'Afrique a été inauguré lundi par le roi Mohammed VI du Maroc à Melloussa près de Tanger (nord),

Ce projet s'inscrit dans le cadre de la stratégie du gouvernement pour le développement des énergies renouvelables, la valorisation des ressources énergétiques nationales dans la production de l'énergie électrique et pour la protection de l'environnement.

Le nouveau parc, d'une longueur de 42 KM, est développé en deux zones : la première, située à Dhar Saadane (22 km sud-est de Tanger), est constituée de 126 éoliennes, tandis que la seconde zone, située à 12 km à l'Est de Tanger, comprend 39 éoliennes.

"L'UE accorde la priorité à ce genre d'investissement et se félicite d'avoir financé ce projet", a déclaré Guido Prud'homme, le représentant de la Banque européenne d'investissement lors de l'inauguration.

Selon Yamsmina Benkhadra, la ministre marocaine de l'Energie et de mines, ce parc "fait partie d'un projet global évalué à 3 milliards de dollars. Il sera réalisé en 2020".

"Ce projet global permettra au Maroc d'assurer 42% de sa production énergétique, à raison de 14% par l'éolien, 14% par le solaire et 14% par l'hydraulique", a-t-elle ajouté.

"Notre facture pétrolière sera ainsi réduite et nous pourrons assurer notre sécurité énergétique et un développement durable", a conclu Mme Benkhadra.

Ce parc est également financé par la banque espagnole Intituto Crédito Official (100 millions d'euros), la banque allemande Kreditanstalt Wiederaufbau (50 millions d'euros) et l'Office national marocain de l'Eau (20 millions d'euros).

Le parc éolien de Tanger est un ouvrage de production d'énergie électrique à partir de l'énergie cinétique du vent, disposant d'une productibilité moyenne annuelle de 526,5 GWH.

Il comprend principalement 165 aérogénérateurs d'une puissance unitaire égale à 850 KW, 165 appareils de contrôle, de commande, de mesure et de protection ainsi qu'un réseau souterrain d'évacuation d'énergie vers le poste de Melloussa et quatre stations de mesure de vent.

La gestion du chantier et le pilotage du projet ont mobilisé d'une manière permanente une équipe de 20 personnes. En terme de main d'oeuvre, 350 ouvriers ont travaillé sur le chantier avec des pointes jusqu'à 560 ouvriers, ce qui a représenté 2.500.000 heures de travail.

L'exploitation du parc sera entièrement assurée par l'ONE, alors que la maintenance lourde des éoliennes sera confiée au fabricant espagnol Gamesa Ealica.

La disposition du parc a été conçue afin d'optimiser la captation de l'énergie éolienne et de minimiser l'impact sur l'environnement. Le parc permettra aussi une économie de fioul de 126000 tonnes par an et une réduction d'émissions de gaz à effet de serre de 368.000 tonnes de CO2/ an.

Avec le parc de Tanger, le Royaume confirme sa position à l'avant-garde des pays les plus avancés dans le domaine des énergies renouvelables à l'échelle de l'Afrique et de la Méditerranée.

Ce projet participe au développement économique et social de la région du Nord, notamment de la ville de Tanger, et permet de renforcer son rayonnement international et sa vocation de ville carrefour entre deux continents, l'Europe et l'Afrique.

Le Maroc possède déjà dans la région du nord un grand parc éolien, opérationnel depuis 2000, à Koudia Al Baida. Avec une capacité de 54 MW, il est considéré comme l'une des plus importantes installations de ce type en Afrique.
Mardi 29 Juin 2010 - 14:29

atlasinfo




Nouveau commentaire :
Twitter