Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Le ministre saoudien de l'Energie à Bagdad


Samedi 21 Octobre 2017 modifié le Dimanche 22 Octobre 2017 - 08:19

Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a plaidé samedi à Bagdad pour "renforcer la coopération" entre son pays et l'Irak dont les relations se sont dernièrement réchauffées.




Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh
Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh
Cette visite intervient alors que le Premier ministre irakien Haider al-Abadi et une importante délégation s'apprêtent à se rendre à Ryad.

L'Arabie saoudite avait rompu en 1990 ses relations diplomatiques avec le régime de Saddam Hussein après l'invasion irakienne du Koweït.

Après l'intervention des Etats-Unis en Irak en 2003, qui avait débouché sur la chute du dictateur, les relations ont été difficiles entre Ryad et les gouvernements à dominante chiite et proches de l'Iran qui se sont succédé à Bagdad.

Mais une récente série de visites de responsables des deux pays à Bagdad et à Ryad, la réouverture pour la première fois depuis 27 ans d'un poste-frontière entre les pays et un premier vol commercial entre Ryad et Bagdad ont montré ces derniers mois une accélération du rapprochement.

S'exprimant à la Foire internationale de Bagdad, M. Faleh a salué "le nouvel Irak, sur la voie ambitieuse de la prospérité et de la croissance, qui renforce ses relations avec le monde".

Dimanche à Ryad, Haider al-Abadi doit assister avec dix membres de son gouvernement à une réunion de la Comission de coordination saoudo-irakienne, a indiqué l'ambassadeur irakien en Arabie saoudite Roshdy al-Ani.

Cette commission mixte avait été créée en août dernier par les deux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) qui souffrent de la chute des prix du pétrole déclenchée en 2014.

M. Abadi doit ensuite se rendre en Jordanie et en Egypte, a indiqué à l'AFP Haydar Hamada, chef du service de presse du Premier ministre, notamment pour évoquer la question de la future coûteuse reconstruction de l'Irak.

Les forces irakiennes sont en train de chasser de ses toutes dernières poches dans le pays le groupe Etat islamique (EI) qui s'était emparé en 2014 de vastes territoires lors d'une offensive éclair.

Certaines villes comme la deuxième du pays, Mossoul (nord), reprise en juillet par les forces fédérales, ont subi des destructions énormes du fait des combats. (afp)
Samedi 21 Octobre 2017 - 16:52





Nouveau commentaire :
Twitter