Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le ministre libyen des Affaires étrangères: aucun pays ne peut à lui seul répondre aux défis sécuritaires


Jeudi 14 Novembre 2013 modifié le Jeudi 14 Novembre 2013 - 23:40




Le ministre libyen des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mohamed Ahmed Abdelaziz, a affirmé, jeudi à Rabat, qu'aucun pays ne peut à lui seul répondre aux défis sécuritaires relatifs aux activités criminelles transcontinentales, quels que soient les moyens à sa disposition.

S'exprimant à l'ouverture de la deuxième conférence ministérielle régionale sur la sécurité des frontières, le ministre a estimé que la coopération de la Libye avec les pays voisins, constitue un pas stratégique dans la promotion de la coopération sécuritaire et la création de mécanismes de coordination et de partenariat agissants dans l'objectif de sécuriser les frontières communes et jeter des bases solides d'une politique sécuritaire conjointe.

Les défis sécuritaires actuels que connaissent l'Afrique du nord et l'espace sahélo-saharien ont des répercussions néfastes sur le reste de la région, a-t-il averti, en soulignant la nécessité d'accorder un intérêt particulier à la coopération régionale et sous-régionale.

M. Ahmed Abdelaziz a évoqué, dans ce sens, certaines constantes à même de promouvoir cette coopération, dont notamment la compréhension commune des défis sécuritaires dans la région, une évaluation objective de ces défis et la recherche de solutions régionales qui prennent en compte la totalité des dimensions sécuritaires.

Le renforcement des capacités régionales en matière de sécurité frontalière et le lien intrinsèque entre développement global et questions de sécurité sont autant de volets que le ministre a suggéré de développer.

Il a d'ailleurs estimé que les différentes initiatives engagées par des pays frères et amis, dont la Conférence de Paris de soutien à la Libye dans les domaines de la sécurité et de la justice et la conférence qui sera organisée en Italie en février prochain, auront un impact positif à la lumière des efforts consentis dans le domaine de la sécurité et la justice pénale.

Cette conférence connait la participation de plusieurs organisations internationales et régionales, notamment l'ONU, l'UMA, la Ligue Arabe, l'Union Européenne, l'OTAN, la Communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD), l'organisation de la coopération islamique (OCI), la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), le Représentant Spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la Libye et le Chef de la Mission d'Appui des Nations Unies en Libye.

La conférence est également marquée par la participation d'experts de l'Organisation Mondiale des Douanes, de l'Organisation Internationale pour les Migrations, de la Direction Exécutive du Comité contre le Terrorisme, de l'Organisation Internationale de Police (Interpol), de l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale, de l'Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime organisé, du Bureau des Affaires de Désarmement des Nations Unies et de l'Agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures (Frontex).


Jeudi 14 Novembre 2013 - 15:56





Nouveau commentaire :
Twitter