Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Le groupe France Médias Monde réitère ses excuses au Maroc suite à la diffusion par France24 d'images du Venezuela dans le traitement des évènements d’Al Hoceima


Mardi 18 Juillet 2017 modifié le Mercredi 19 Juillet 2017 - 19:02




Lla PDG de France Médias Monde, Mme Marie-Christine Saragosse
Lla PDG de France Médias Monde, Mme Marie-Christine Saragosse
Le groupe France Médias Monde a réitéré ses excuses suite à la diffusion par la chaîne France24 "de manière accidentelle" d’images en "provenance du Venezuela" dans le traitement des évènements d’Al Hoceima.

Dans une lettre adressée au ministre de la Culture et de la Communication, M. Mohamed Laaraj, la PDG de France Médias Monde, Mme Marie-Christine Saragosse, précise que lors de la diffusion d’images en relation avec les évènements d’Al Hoceima, "d’autres images en provenance du Venezuela, ont effectivement été diffusées durant 4 secondes de manière accidentelle".

"A l’origine de cette regrettable erreur, un incident technique", a-t-elle expliqué, notant que "dès que l’équipe d’édition s’est rendue compte, les images du journal ont été expurgées de ces quatre secondes et le journal rediffusé à 17h30 ne les contenait plus".

"A la suite de l’incident technique survenu le 11 juillet à 17h00, nous avons, ce lundi, 17 juillet dans notre journal de 17h00, soit au même horaire, présenté nos excuses aux téléspectateurs ainsi que nos explications", a-t-elle affirmé.

Le groupe France Médias Monde souhaite "maintenir des relations de confiance, d’amitié et de coopération avec le Maroc, a-t-elle relevé, faisant état d’une "liste, très longue des sujets traitant de la culture, de l’économie, du progrès social, de l’ouverture au Maroc".

Le ministère de la Culture et de la Communication avait affirmé avoir suivi les excuses présentées par France24, après une lettre adressée par le ministre de la Culture et de la Communication suite à la diffusion par la chaîne desdites images.

Contactée par la MAP, une source au ministère de la Culture et de la Communication avait indiqué que ce département procède actuellement aux consultations légales nécessaires pour déterminer si cette réponse est suffisante en l’état, ajoutant qu’une cellule juridique a été constituée pour suivre ce sujet dans le cadre des lois en vigueur et de la déontologie de la profession.
Mardi 18 Juillet 2017 - 22:27





Nouveau commentaire :
Twitter