Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le groupe Etat islamique brûle vif un otage jordanien


Mardi 3 Février 2015 modifié le Mardi 3 Février 2015 - 20:24

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a affirmé mardi dans une vidéo avoir brûlé vif un pilote jordanien capturé en décembre, franchissant un nouveau palier dans l'horreur.




Le président américain Barack Obama a estimé mardi que si l'authenticité de la vidéo était avérée, elle serait une nouvelle preuve de la "barbarie" de l'EI, qui contrôle de vastes pans de territoires en Syrie et en Irak, où il a multiplié les exactions.

Juste après l'annonce de l'exécution, la télévision officielle jordanienne a affirmé que la mort du pilote Maaz al-Kassasbeh remontait au 3 janvier, une déclaration semblant montrer qu'Amman était déjà au courant de son exécution.

Le gouvernement jordanien a prévenu que la riposte du royaume à la mort de son pilote serait "terrible".

La diffusion de l'EI intervient trois jours après celle de la décapitation du journaliste japonais Kenji Goto. Un premier Japonais avait déjà été exécuté de cette façon une semaine auparavant.

Amman ne cessait de réclamer depuis plusieurs jours une preuve que son pilote était vivant avant d'envisager de libérer une jihadiste irakienne emprisonnée dans le royaume. L'EI réclamait la libération de Sajida Al-Rishawi en échange de M. Goto et pour laisser la vie sauve au Jordanien.

Sur les images insoutenables de la vidéo diffusée par l'EI, on voit Kassasbeh, portant une tenue orange, enfermé dans une cage en métal.

Un homme masqué et armé, présenté comme un "émir d'une région bombardée par la coalition des croisés", prend alors une torche et met le feu à de l'essence. Les flammes se propagent jusqu'à la cage. Le supplicié cherche en vain à se protéger, se débat avant d'être transformé en une boule de feu. Un tracteur déverse ensuite des gravas sur la cage et l'écrase.

Maaz al-Kassasbeh, un sous-lieutenant de 26 ans, était sorti de l'école de l'armée de l'air Roi Hussein et venait de se marier, selon le site jordanien Saraya, généralement bien informé.

"Mort et destruction"

Dans la vidéo, l'EI donne le nom, les photos et les adresses de pilotes jordaniens de la coalition internationale anti-jihadistes et déclare offrir une récompense de "100 pièces en or" à ceux qui tueraient ce qu'il appelle un "pilote croisé".

Alors que la Maison Blanche a indiqué que les services de renseignement américains travaillaient pour "confirmer l'authenticité" de cette vidéo, le président Obama a appelé à redoubler de "vigilance et de détermination" pour lutter contre l'EI. "Cette organisation ne s'intéresse qu'à la mort et à la destruction", a-t-il ajouté.

L'exécution du second otage japonais, le deuxième en une semaine, avait été qualifiée d'"ignoble" par Tokyo et fermement condamnée par la communauté internationale, à commencer par Washington, Paris et Londres. Le Japon avait juré dimanche qu'il ne céderait pas face au terrorisme, malgré ces exécutions.

Le groupe jihadiste, accusé de nettoyage ethnique et de crimes contre l'Humanité par l'ONU, a multiplié les exactions -décapitations, rapts, crucifixions- dans les régions sous son contrôle.

Mardi 3 Février 2015 - 19:22





Nouveau commentaire :
Twitter