Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le futur train Pacifique-Atlantique respectera l'environnement (ministre chinois)


Samedi 23 Mai 2015 modifié le Samedi 23 Mai 2015 - 07:56

Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, a assuré vendredi que l'ambitieux projet de construction d'un couloir ferroviaire du Pacifique à l'Atlantique à travers le Pérou et le Brésil financé par Pékin respectera l'environnement de la région et notamment le bassin amazonien.




"Les trois pays sont d'accord sur le fait que la viabilité de ce projet ne sera pas seulement favorable au développement commun mais aussi protègera l'environnement", a-t-il déclaré à son arrivée à Lima.

Après le Brésil et la Colombie, le Premier ministre chinois passera 48 heures au Pérou, avant-dernière étape de sa tournée en Amérique latine qui s'achevera au Chili.

"La Chine respectera la biodiversité de l'Amérique latine (...) berceau de la forêt amazonienne, trésor de l'humanité. Pour créer des infrastructures, il est nécessaire de protéger l'environnement", a souligné le ministre dans une déclaration conjointe aux côtés du président péruvien Ollanta Humala après la signature de dix accords de coopération.

Pour sa part, le président Humala a rappelé que la Chine est le principal partenaire commercial du Pérou.

Le commerce bilatéral entre les deux pays a plus que doublé depuis l'entrée en vigueur de l'Accord de libre-échange (ALE) en 2010, pour passer à 16 milliards de dollars.

Les exportations péruviennes vers la Chine sont constituées essentiellement de produits miniers, notamment le cuivre, le zinc et le fer.

Evoquant le corridor ferroviaire qui pourrait coûter dix milliards de dollars pour relier le Pacifique à l'Atlantique, M. Humala a affirmé qu'il "consolidera la position géopolitique du Pérou comme porte d'entrée naturelle de l'Amérique du Sud".

Le Pérou a pour ambition affichée de se positionner comme une plate-forme régionale dans les échanges commerciaux entre l'Amérique latine et l'Asie-Pacifique et sert déjà de débouché portuaire vers l'Asie de plusieurs pays de la région, dont le Brésil.

Le port d'El Callao, près de Lima, est le premier port du Pacifique en Amérique du Sud en termes de conteneurs.

Le Pérou et la Chine entretiennent des liens historiques particuliers en raison de l'arrivée au Pérou, entre 1849 et 1874, de plus de 100.000 coolies qui ont participé à la reconstruction de l'économie péruvienne grâce à l'accroissement de la production sucrière, au ramassage du guano et à la construction des chemins de fer.
Samedi 23 Mai 2015 - 07:55

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter