Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le développement durable et la durabilité environnementale, un choix stratégique pour le Maroc (Benyahia)


Jeudi 26 Juin 2014 modifié le Jeudi 26 Juin 2014 - 14:07




La première session de l'Assemblée des Nations Unies pour l'environnement (UNEA), qui se tient au siège de l'ONU à Nairobi, revêt une importance cruciale pour le Maroc, car les thèmes qu'elle aborde à savoir les objectifs du développement durable, le droit de l'environnement, l'économie verte et la coordination entre les accords environnementaux multilatéraux sont en phase avec les préoccupations nationales, a affirmé jeudi Mohamed Benyahia, directeur du Partenariat, de la coopération et de la communication au ministère de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement.

"Ce sommet environnemental est important à plus d'un titre, car au Maroc, nous nous penchons sérieusement sur les questions de la durabilité pour la préservation de l'environnement et l'inclusion sociale", a indiqué M. Benyahia dans un entretien à la MAP.

La délégation marocaine à ce sommet environnemental mondial, a-t-il souligné, tentera, lors des différentes tables rondes organisées à l'occasion de cet évènement, de montrer l'expérience du Royaume dans la consécration de la durabilité environnementale, de développer la coopération Sud/Sud avec les pays africains et de partager les expériences avec d'autres pays frères et amis.

Les réalisations du Maroc en ce domaine porteur trouvent un prolongement à l'international, en ce sens que les thématiques abordées par cette session inaugurale de l'UNEA répondent parfaitement aux préoccupations du Royaume et à ses aspirations à relever le défi de la durabilité environnementale, à travers des politiques judicieuses et respectueuses de l'environnement, a ajouté M. Benyahia.

Il s'est réjoui à ce propos de l'adoption récemment par le Maroc d'une loi cadre portant la Charte nationale de l'environnement et du développement durable, une importante réalisation qui témoigne de la détermination du Royaume à relever le défi du développement durable. Cette Charte ouvre des perspectives importantes pour la prise en compte de la question de la durabilité environnementale dans les politiques de développement au Maroc, puisqu'elle interpelle tous les acteurs concernés, a-t-il expliqué.

Il y a une semaine, a-t-il rappelé, le Maroc avait abrité à Rabat un Forum sur la convergence des accords environnementaux multilatéraux et les moyens à mettre en œuvre pour promouvoir une économie verte inclusive et protectrice de l'environnement. Le Royaume a également organisé, il y a quelques jours, un forum international sur la gestion durable et intégrée des déchets, lors duquel l'expérience du Maroc a été présentée aux pays participants, souligne le responsable marocain.

A propos des attentes du Maroc de ce Sommet environnemental, M. Benyahia a indiqué que le premier objectif est de faire connaitre les actions entreprises par le Royaume en cette matière et partager les expériences avec les pays africains, conformément aux hautes orientations du Roi Mohammed VI pour développer la coopération Sud/Sud. Il s'agit aussi, a-t-il ajouté, de développer la coopération internationale, d'assurer le transfert du savoir faire et des technologies et de mobiliser les moyens et les ressources nécessaires pour mettre en œuvre des projets de développement durable et, partant, hâter la transition vers une économie verte.

Le Royaume du Maroc est représenté à cette Assemblée environnementale par une délégation conduite par la ministre déléguée chargée de l'Environnement, Mme Hakima El Haïti et comprenant aussi Mohamed Benyahia et Rachid Firadi, Chef de la Division de la coopération internationale au même département.

Outre le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, plus de 1.200 délégués, y compris des ministres de l'environnement, des délégués de gouvernements et des représentants de grandes institutions internationales assistent à cet évènement qui marque le couronnement d'un parcours historique et riche de 43 ans d'existence du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

L'Assemblée des Nations Unies pour l'environnement, qui a une composition universelle, succède ainsi au PNUE en tant que principale autorité mondiale de l'environnement, dont le Conseil d'administration, composé de 58 membres, a été mis en place depuis 1972.

Jeudi 26 Juin 2014 - 13:44

Avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter