Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Sommet Maroc-Pays du Golfe: consécration d’un partenariat géostratégique


Mercredi 20 Avril 2016 modifié le Jeudi 21 Avril 2016 - 08:37

Le Sommet Maroc-Pays du Golfe, prévu mercredi à Ryad, constitue à bien des égards la consécration d’un partenariat géostratégique, dense, riche, diversifié et multiforme où la politique s’imbrique avec les dimensions économique et diplomatique, dans le cadre d’une coopération sans cesse renouvelée.




La présence effective à ce Sommet, premier du genre, le roi Mohammed VI, accompagné du prince Moulay Rachid, et d’une importante délégation de conseillers du souverain et de ministres, donne toute son aura à cette rencontre hors pair qui intervient dans un contexte régional et international fort délicat.

Evénement politique inédit qui amorce un nouveau cap dans ces relations, ce Sommet jettera les bases institutionnelles permettant de fructifier l’intensité des relations avec les pays du Golfe pour libérer leurs pleines potentialités dans les divers domaines de coopération et insuffler une nouvelle dynamique au partenariat stratégique et multidimensionnel entre les deux parties.

A ce titre, le Sommet sera l’occasion d’examiner les moyens permettant aux partenaires de faire face, de manière collective, aux risques et menaces qui pèsent sur le monde arabe, en raison notamment de velléités interventionnistes le guettant, et de construire un bloc solide, fort et capable de défendre les intérêts communs et les causes justes du monde arabe et musulman.

Adossé à un partenariat équilibré d’égal à égal basé sur le respect mutuel des spécificités et de la souveraineté de chaque Etat, cette rencontre permettra au Maroc de conforter son positionnement de pays influent qui, grâce à sa trajectoire politique singulière, représente un réel atout pour l’ensemble de la région.

Faut-il rappeler que le Royaume a su par son génie singulier forger, dans un contexte de fortes turbulences, son modèle propre alliant, avec égal bonheur, ouverture et modernité, d’une part, et attachement aux valeurs authentiques, de l’autre ? Doit-on rappeler que le Maroc et les pays du Golfe sont liés par des relations pérennes et solides qui, au-delà des aléas des conjonctures politiques, puisent leur force dans l’Histoire et aspirent à se projeter dans l’avenir, à la faveur d’une solidarité agissante et d’une coopération fructueuse?

C’est dans cette perspective justement que le Sommet promet d’explorer de nouvelles perspectives pour l’économie d’un pays comme le Maroc ayant atteint, aujourd’hui, un stade de maturité et de développement avancé lui permettant de se positionner en partenaire fort et fiable pour ses paires du CCG, qui essaient de diversifier et de dé-carboniser leurs structures de production.

Capitalisant sur sa place dans le nœud des échanges mondiaux et sur sa position aux confluents de deux continents (Europe et Afrique), le Maroc a su se développer en véritable hub économique qui ouvrira de nouvelles perspectives à ses partenaires en quête de grands projets mutuellement bénéfiques.

Toujours est-il que ce partenariat, qui s’accommode parfaitement de la coopération Sud-Sud, permettra au Maroc de tirer profit de la complémentarité de son économie avec celles des pays du CCG, renforcer les échanges commerciaux, attirer plus d’investissements provenant du Golfe et de faciliter l’accès du secteur privé marocain aux marchés du CCG et du Moyen-Orient.

L’autre dimension de ce Sommet, et non des moindres, consiste en la consécration du rôle et de l’aura du Royaume sur la scène diplomatique aux plans continental, régional et international, dès lors que la volonté des pays du CCG de renforcer leur partenariat avec le Maroc constitue un témoignage éloquent sur sa position d’allié fiable, d’abord, et sur le rang qu’il occupe dans le concert des Nations, ensuite.

On n’insistera jamais assez sur le fait que ce partenariat permettra au Royaume d’immuniser son positionnement diplomatique et de renforcer sa vocation de plateforme géostratégique entre les différents espaces géopolitiques, de l’Euro-Méditerranée à l’Asie de l’Ouest, en passant par le Maghreb et l’Afrique.

Car, en définitive, ce Sommet est aussi l’occasion de consolider l’appartenance du Maroc aux espaces arabes et islamiques, de diversifier les partenariats en dehors du cercle des alliés traditionnels et de mettre en valeur les innombrables atouts stratégiques du Royaume.

Expression de cet et ancrage engagement sans faille, le roi, qui se réunira lors du Sommet Maroc-Pays du Golfe avec Ses frères dirigeants des pays du CCG, effectuera des visites de fraternité et de travail dans plusieurs pays de la région.

Mercredi 20 Avril 2016 - 18:27





Nouveau commentaire :
Twitter