Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le Roi préside à Casablanca une séance de travail consacrée à l'examen de la problématique de l'immigration au Maroc


Mardi 10 Septembre 2013 modifié le Mercredi 11 Septembre 2013 - 09:11




Le Roi préside à Casablanca une séance de travail consacrée à l'examen de la problématique de l'immigration au Maroc
Le Roi Mohammed VI a présidé mardi, au Palais Royal de Casablanca, une séance de travail, en présence du chef du gouvernement et de plusieurs ministres et hauts responsables, consacrée à l'examen des divers volets relatifs à la problématique de l'immigration au Maroc, dans la perspective d'établir une nouvelle politique migratoire globale dans le Royaume, indique un communiqué du Cabinet Royal.

"A cette occasion, Sa Majesté le Roi a souligné que le Maroc est devenu une terre d'accueil pour les migrants. Ainsi, a titre d'illustration, le nombre d'immigrés issus des pays d'Afrique Subsaharienne a quadruplé", ajoute le communiqué.

"Le Maroc, a par ailleurs, connu récemment, sous l'effet de la crise économique mondiale, une nouvelle forme d'immigration provenant de pays comme l'Espagne, la France et d'autres pays européens", note le communiqué, soulignant que "le Souverain a réitéré la nécessité de procéder à la régularisation de la situation de ces personnes en matière de résidence et d'activités qu'elles exercent, au même titre que les immigrés réguliers des autres nationalités, dont les immigrés subsahariens".

Eu égard aux conditions qui doivent être réunies pour le bon accueil des immigrés en situation régulière, notamment leur accès légal aux opportunités d'emploi, aux conditions de vie digne et d'insertion économique et sociale, le Royaume du Maroc ne saurait accueillir tous les migrants qui souhaitent s'y installer, souligne la même source.

Or, le nombre d'immigrés en situation irrégulière connait une croissance notable, la plupart intégrant le territoire national depuis l'Est et le Sud. De plus, certains groupes de migrants illégaux tentent des passages en force, ce qui engendre nombre de victimes parmi les forces de l'ordre et les migrants, indique le communiqué du Cabinet Royal.

"Si la gestion opérationnelle de la question de l'immigration illégale connaît parfois certains excès, qui restent isolés, il n'y a pas d'usage systématique de violence de la part des forces de l'ordre et encore moins d'acharnement. Partant, le Maroc refuse catégoriquement toutes les allégations fallacieuses qui tentent de porter atteinte à sa réputation", affirme le communiqué.

"A cet égard, rappelle la même source, Sa Majesté le Roi avait donné, à plusieurs reprises, Ses Hautes Instructions formelles aux autorités compétentes en vue de respecter les droits des migrants, de se conformer strictement à la loi dans leur traitement, sans discrimination, et de fournir l'assistance à ceux qui souhaitent retourner dans leurs pays", affirmant que "le Souverain a également insisté sur la nécessité de poursuivre sans relâche la lutte contre les réseaux de trafic et traite des êtres humains".

"Au cours de cette même séance, Sa Majesté Le Roi a donné Ses Hautes Orientations au Gouvernement afin de procéder, sans délais, à l'élaboration et la mise en place d'une stratégie et d'un plan d'action appropriés, en coordination avec le CNDH et les différents acteurs concernés, dans la perspective de formuler une politique globale en matière d'immigration", fait savoir le texte.

"Le Souverain indique que cet élan permettra de doter le Royaume d'une réelle force de proposition et de lui allouer ainsi un rôle proéminent et actif sur la scène régionale et internationale en termes de gestion de la problématique globale de la migration", poursuit le communiqué, soulignant que "cette Initiative Royale, qui s'inscrit dans le cadre de la tradition profonde d'accueil du Royaume, illustre l'implication constante du Souverain en faveur de la protection des droits de l'Homme, conformément aux dispositions Constitutionnelles, aux exigences de l'Etat de droit, et en accord avec les engagements internationaux du Maroc".

Il est à rappeler que cette séance de travail intervient au moment où le CNDH a produit et publié son rapport sur la situation des migrants et des réfugiés au Maroc.

Mardi 10 Septembre 2013 - 19:03





Nouveau commentaire :
Twitter