Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le Roi appelle à une approche globale et cohérente pour faire face aux défis et menaces à la stabilité des pays africains


Vendredi 6 Décembre 2013 modifié le Vendredi 6 Décembre 2013 - 21:52




Le Roi Mohammed VI a appelé vendredi à une approche globale et cohérente qui concilie l'action sécuritaire, la réalisation du développement humain et la préservation de l'identité culturelle et cultuelle pour faire face aux multiples défis et menaces à la stabilité des pays africains.

"Face aux multiples défis et menaces à la stabilité des pays africains, une approche globale et cohérente, qui concilie l'action sécuritaire, la réalisation du développement humain et la préservation de l'identité culturelle et cultuelle est plus que jamais nécessaire", a insisté le Souverain dans un message adressé aux participants au Sommet de l'Elysée sur la paix et la sécurité en Afrique (Paris 6-7 décembre 2013), et dont lecture a été donnée par M. Abdelilah Benkirane, Chef du Gouvernement.

S'agissant de la dimension sécuritaire, le Roi a souligné que la responsabilité première dans la conception, la mise en œuvre et l'évaluation des instruments et des actions de prévention des conflits, de gestion des crises, du maintien de la paix et de reconstruction post-conflit devraient échoir aux Africains, à travers les organisations sous-régionales, faisant observer que les démarches d'exclusion, les approches fondées sur les considérations à court terme et les arrières pensées égoïstes se sont révélées limitées dans leur portée et inefficaces, voire contre-productives, dans leurs résultats.

Bien au contraire, a-t-il dit, la nature complexe et transnationale des défis auxquels est confronté le Continent exige, aujourd'hui, une coopération interrégionale renforcée et une contribution active et appropriée des partenaires internationaux, comme l'illustre parfaitement l'action concertée et efficace au Mali.

Le Souverain a, à cet égard, rendu hommage à l'intervention courageuse et décisive de la France et du Président François Hollande dans ce pays, et qui a été renforcée par l'engagement de nombreux pays africains et de la CEDEAO, pour vaincre la menace terroriste et restaurer la souveraineté du Mali sur l'ensemble de son territoire. Cette même démarche devrait prévaloir tout au long des étapes de reconstruction post-conflit.


Le Roi a fait remarquer que c'est ce même état d'esprit qui a présidé à la tenue de la Conférence de Rabat de novembre 2013 sur la sécurité des frontières en Afrique du Nord et dans les pays sahélo-sahariens et qui a permis l'émergence d'une vision politique commune et l'adoption d'un plan d'action opérationnel.

Il a d'autre part indiqué que pour affronter l'expansion de la piraterie dans le Golfe de Guinée qui s'avère également être une menace de plus en plus lourde, "notre action devra s'inspirer de l'expérience en cours dans la Corne de l'Afrique et s'appuyer sur les recommandations pertinentes du Sommet de Yaoundé, dédié à ce fléau", ajoutant que la Conférence des Etats africains riverains de l'Atlantique, dont le Maroc abrite le Secrétariat, pourra être le cadre de coopération et de concertation pour définir en commun une stratégie visant la sauvegarde de la sécurité de la navigation au large de l'ensemble de la côte atlantique africaine, exposée tout autant à la piraterie et déjà mise à mal par le trafic croissant des stupéfiants, en provenance de l'Amérique du Sud.

Abordant le deuxième volet de cette approche globale, il a suggéré, parallèlement aux actions dans le domaine sécuritaire, le renforcement, avec la même détermination et le même engagement, de la coopération en faveur du progrès économique et du développement humain et durable de l'Afrique, affirmant qu'il ne saurait y avoir de paix et de stabilité durables sans la promotion d'un développement humain, équitable et inclusif.


"Aborder la question de la stabilité sous le prisme exclusif de considérations militaires et sécuritaires implique des risques importants en termes de réversibilité", a prévenu le Souverain.

Après avoir fait observer que malgré les efforts de mise à niveau du cadre institutionnel et juridique, l'Afrique reste en marge des dynamiques de commerce et d'investissement à l'œuvre au niveau mondial, le Roi a insisté à ce propos sur la nécessité de synergies entre les actions volontaristes menées au niveau continental et d'un engagement soutenu et substantiel de la communauté internationale.

Le Souverain a rappelé que le Maroc a placé l'Afrique au cœur de sa politique extérieure et fait le choix délibéré, naturel et stratégique en faveur d'une coopération solidaire, Sud-Sud et triangulaire, qui se traduit par la mise en œuvre de projets concrets, au bénéfice de plusieurs pays du Continent. Autant de programmes tangibles qui bénéficient aux populations les plus démunies, dans les domaines essentiels de l'éducation et de la formation, de l'eau, de l'agriculture et de la pêche, de l'électrification et de la santé.

"Nous avons placé l'Afrique au cœur de notre politique extérieure et avons fait le choix délibéré, naturel et stratégique en faveur d'une coopération solidaire, Sud-Sud et triangulaire, qui se traduit par la mise en œuvre de projets concrets, au bénéfice de plusieurs pays du Continent. Ces programmes tangibles bénéficient aux populations les plus démunies, dans les domaines essentiels de l'éducation et de la formation, de l'eau, de l'agriculture et de la pêche, de l'électrification et de la santé", a-t-il poursuivi.

"Parallèlement, des partenariats public/privé et d'importants investissements ont été opérés, avec succès, dans plusieurs pays africains couvrant les domaines de la finance et de la banque, de l'assurance, des télécommunications, des infrastructures et des mines, de l'aménagement urbain et du logement social. Le Maroc est ainsi devenu le premier investisseur africain dans la zone de l'Afrique de l'Ouest et le second dans tout le Continent", a souligné le Souverain.

Vendredi 6 Décembre 2013 - 19:41





Nouveau commentaire :
Twitter