Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Le Roi Mohammed VI reçoit Wali Bank Al Maghrib


Vendredi 3 Juillet 2015 modifié le Samedi 4 Juillet 2015 - 09:37

Le Roi Mohammed VI accompagné du Prince Héritier Moulay El Hassan, a reçu, vendredi au Palais Royal de Casablanca, M. Abdellatif Jouahri, Wali Bank Al-Maghrib, qui a présenté au Souverain le rapport annuel de la Banque centrale sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l'exercice 2014.




Dans son allocution devant le Roi, M. Jouahri a indiqué qu'en 2014, la croissance de l'économie nationale a décéléré à 2,4 %, dans un contexte marqué par la lenteur de la reprise économique mondiale et par des conditions climatiques relativement défavorables. Ce ralentissement, a-t-il précisé, n'a pas manqué d'impacter le marché du travail, le nombre de postes créés n'ayant pas dépassé 21.000 postes et le taux de chômage ayant augmenté à 9,9 %.

Au niveau des équilibres macroéconomiques, M. Jouahri a souligné que l'année sous revue s'est soldée par une baisse du déficit budgétaire à 4,9 % du PIB et par une importante atténuation du déficit du compte courant à 5,6 % du PIB qui, conjuguée à la poursuite de l'afflux des investissements étrangers et des prêts, a contribué à une hausse sensible des réserves de change.

Cette amélioration des réserves, la maîtrise relative de l'équilibre budgétaire et la baisse de l'inflation dont le taux a atteint 0,4 % ont permis à la Banque centrale, a-t-il ajouté, de disposer de marges de manœuvre suffisantes pour soutenir l'activité économique. C'est ainsi qu'elle a davantage renforcé l'orientation accommodante de sa politique monétaire, réduisant son taux directeur à deux reprises, le ramenant à un niveau historiquement bas de 2,5 %.

Le wali de Bank Al Maghrib a indiqué, par ailleurs, que l'année a été marquée par la promulgation de la nouvelle loi bancaire dont les dispositions permettent l'émergence de nouveaux acteurs et services financiers, précisant à cet égard que la Banque poursuit actuellement l'élaboration des textes d'application y afférents.

M. Jouahri a affirmé que le Maroc bénéficie aujourd'hui d'une conjonction favorable de facteurs, notamment l'afflux important des dons et la baisse des cours internationaux des produits énergétiques, lui offrant ainsi une marge importante pour la poursuite des réformes dans l'objectif d'accélérer la croissance, de réduire le chômage et d'améliorer les conditions de vie de la population. Il a ajouté que ces marges sont renforcées par l'image dont jouit le pays dans la région comme un îlot de paix et de démocratie et réconfortées par les appréciations positives des agences de notation et des institutions internationales.
Vendredi 3 Juillet 2015 - 17:38





Nouveau commentaire :
Twitter