Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le Roi Mohammed VI: la relation France-Maroc "au service d'un dessein maroco-français beaucoup plus ambitieux"


Mercredi 3 Avril 2013 modifié le Lundi 8 Avril 2013 - 17:09




Le Roi Mohammed VI: la relation France-Maroc "au service d'un dessein maroco-français beaucoup plus ambitieux"
Le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le prince Moulay Rachid et de LL.AA.RR. les princesses Lalla Salma, Lalla Meryem et Lalla Hasna, a offert, mercredi au Palais Royal à Casablanca, un diner officiel en l'honneur du Président de la République française, M. François Hollande et de Mme Valérie Trierweiler.

Dans une allocution prononcée au début de ce diner officiel, le Roi a réitéré sa détermination "à approfondir et développer encore davantage" la relation entre le Maroc et la France "marquée du sceau de l'exception", pour qu'elle soit "au service d'un dessein maroco-français beaucoup plus ambitieux".

Le souverain a souligné que la relation maroco-française se singularise "par la longue histoire qui nous est commune, par un maillage culturel et humain d'une rare densité", une relation qui "se raffermit, de jour en jour, par des échanges économiques prometteurs" et "se particularise par la qualité d'une permanente et fructueuse concertation politique".

Cette relation d'exception, a-t-il affirmé, "tire son originalité de l'engagement croissant de femmes et d'hommes, de plus en plus déterminés", représentant le monde économique, les collectivités territoriales, la société civile, ou encore "nos communautés agissant dans les deux pays, dont la contribution, est précieuse et inestimable".

cette occasion, le Souverain a tenu à " rendre un vibrant hommage à nos ressortissants, respectivement installés en France et au Maroc, qui, par leur implication, leur dynamisme et leur talent créateur contribuent au renforcement et à l'enrichissement de nos rapports".

"La relation féconde" entre le Maroc et la France, a dit le Souverain, "se caractérise par la capacité des deux pays à constamment s'adapter à l'évolution de nos sociétés et de nos économies et à régulièrement renouveler les instruments de leur coopération", formant "le vÂœu de voir l'éducation et la formation se situer et s'inscrire, d'une manière durable, au cÂœur de notre partenariat, comme fondements de la compétitivité et de l'innovation, productrices d'emplois stables et comme supports de développement des énergies renouvelables et de la nouvelle économie".

Le dessein et l'ambition que nourrissent les deux pays au service de leurs jeunesses "valoriseront encore plus les extraordinaires complémentarités de nos économies et dynamiseront plus encore leurs synergies", comme ils "feront éclore des opportunités qui nous sont mutuellement bénéfiques, en termes d'échanges économiques, de marchés et de partenariats public-privé", a plaidé le Souverain .

Le Roi a appelé de ses voeux la conjugaison des efforts des deux parties, pour une exploitation au mieux de leurs atouts respectifs dans des investissements partagés.

"En identifiant de nouveaux créneaux de co-production, à l'instar de ce que nous réalisons déjà dans les +métiers mondiaux+ de l'automobile, de l'aéronautique et de l'agro-industrie, nous décèlerons et exploiterons des relais et des sources de croissance supplémentaire", a-t-il préconisé.

Dans leur environnement régional, le Maroc et la France ont aussi une vocation naturelle à être à l'avant-garde d'un partenariat prospectif entre les deux rives de la Méditerranée, a fait observer le Souverain, qui a rappelé à cet égard les choix opérés par le Royaume et son attachement à poursuivre, "avec foi et détermination, son projet de société ouverte, entreprenante et fière de son histoire".

"Ce socle solide et fédérateur permet au Maroc d'affermir un ordre institutionnel où se conjuguent la solidarité avec tous et le respect de chacun, un ordre institutionnel qui harmonise et associe les diversités et les particularismes territoriaux et culturels", a-t-il dit, évoquant dans ce cadre "le chantier de la Régionalisation avancée" et "toute la portée du Plan d'Autonomie proposé pour la région du Sahara, seule voie pour le règlement de ce différend régional qui continue d'hypothéquer, malheureusement, le devenir du Maghreb".

Le roi Mohammed VI s'est félicité, dans ce contexte, de "l'engagement constant" de la France aux cô tés du Maroc, pour la réussite des différents projets fondamentaux qu'il entreprend et des divers chantiers structurants qu'il initie", en se déclarant convaincu que la présente visite du chef de l'Etat français "nous permettra de conforter et de raffermir les affinités multiples qui unissent nos deux pays et nos deux peuples" et aboutira à un partenariat "davantage renforcé et enrichi, dans toutes les sphères d'activités porteuses d'espoirs et de convergence".

Mercredi 3 Avril 2013 - 23:06





Nouveau commentaire :
Twitter