Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Roi Mohammed VI: « Nous avons érigé la question palestinienne en priorité au même titre que notre première cause nationale »


Vendredi 17 Janvier 2014 modifié le Samedi 18 Janvier 2014 - 11:05

Le Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, a souligné que la question palestinienne est une priorité pour le Maroc au même titre que la cause nationale. "Nous avons érigé la question palestinienne en cause prioritaire, au même titre que notre première cause nationale, et l'avons inscrite parmi les constantes de notre politique étrangère", a affirmé le Souverain dans un discours prononcé à l'ouverture, vendredi à Marrakech, de la 20è session du Comité Al Qods.




"Depuis la dernière session du Comité, nous ne sommes pas restés les bras croisés, d'autant que la question d'Al Qods est une responsabilité collective qui nous engage tous, et que nous avons érigée cause prioritaire au même titre que notre première cause nationale", a relevé le Roi.

De même, a-t-il poursuivi , au sein du Comité Al Qods, la défense de cette ville usurpée n'est nullement une action conjoncturelle, pas plus qu'elle ne se limite aux réunions du comité .

Cette action, a indiqué le Roi "englobe plutôt et surtout, ses démarches diplomatiques fructueuses et les actions concrètes que mène sur le terrain, à l'intérieur d'Al Qods un organe relevant du Comité, en l'occurrence, l'Agence Beït Mal Al Qods".

Le Roi Mohammed VI a en outre affirmé que la « protection d'Al Qods contre les plans de judaïsation, et l'appui à apporter aux résistants qui s'y maintiennent, ne peuvent se réduire à des slogans creux, ni se prêter à une instrumentalisation de cette noble cause, dans le cadre de surenchères stériles », soulignant que cette question "grave et considérable", exige confiance, crédibilité et une présence qui permette de peser de tout son poids dans la défense des sacralités islamiques.

Relevant que la question palestinienne, avec sa composante Al Qods Al Charif, est l'affaire de la Oummah islamique tout entière, le Roi a estimé que "la présidence du Comité Al Qods n'est ni une faveur, ni un privilège".

Il s'agit plutôt d'une charge considérable et d'une grande responsabilité devant Dieu et devant l'Histoire, a-t-il ajouté le Souverain, rappelant les efforts déployés à travers des consultations tous azimuts pour la défense du caractère arabo-islamique d'Al Qods, et à la préservation de son identité civilisationnelle en tant que berceau des religions et symbole de paix et de coexistence entre les cultures.


Vendredi 17 Janvier 2014 - 15:29





Nouveau commentaire :
Twitter