Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Prix de la liberté, une reconnaissance des “convictions profondes” et du “courage” de Feu SM le Roi Mohammed V (Serge Berdugo)


Lundi 21 Décembre 2015 modifié le Lundi 21 Décembre 2015 - 21:10

Le Prix de la Liberté “Martin Luther King Jr-Rabbin Abraham Joshua Heschel” décerné à titre posthume à Feu SM le Roi Mohammed V, dimanche à New York, est une reconnaissance des “convictions profondes” et des “actions courageuses” du regretté Souverain, a souligné M. Serge Berdugo, ambassadeur itinérant du Roi.




Il s’agit d’une “reconnaissance des convictions profondes et de la démarche morale et politique courageuse de notre vénéré Roi Mohammed V, que Dieu ait son âme, qui a pris sous son aile protectrice ses sujets de confession juive durant une phase critique de notre histoire”, a indiqué M. Berdugo qui intervenait lors de la cérémonie de remise du Prix de la liberté “Martin Luther King Jr-Rabbin Abraham Joshua Heschel”.

Ce prix, reçu par la Princesse Lalla Hasnaa au nom du Roi Mohammed VI, et offert par les étudiants, personnel et dirigeants du prestigieux institut Kivunim, met en relief le refus de feu le Roi Mohammed V de s’incliner face aux lois scélérates et racistes du gouvernement de Vichy, clamant haut et fort le devoir de protéger les citoyens marocains de confession juive.

Grâce à la position ferme du Souverain, “la communauté juive marocaine n’a été ni incarcérée, ni déportée, ni massacrée dans les camps de concentration”, a rappelé M. Berdugo, soulignant qu’au moment où les divisions basées sur la race prédominaient en Europe, Feu SM le Roi Mohammed V a refusé cette catégorisation, affirmant que “tous les Marocains, juifs ou musulmans, jouissaient de Sa pleine protection”.

M. Berdugo a rappelé que le regretté Souverain avait déclaré en 1940: “Je n’approuve pas du tout les nouvelles lois anti-juives et je refuse de m’associer à une mesure que je désapprouve. Je tiens à vous informer que, comme par le passé, les Israélites restent sous ma protection et je refuse qu’une distinction soit faite entre mes sujets .
Cette déclaration, a fait savoir M. Berdugo, a été prononcée lors de la Fête du Trône en 1940 durant laquelle feu le Roi Mohammed V avait invité les notables juifs qu’Il plaça ostensiblement à proximité des officiels français et des membres de la commission d’armistice allemande.

La cérémonie de remise de ce prix, qui a eu lieu lors d’une soirée somptueuse tenue au sein de la Synagogue B’nai Jeshurun, au coeur de New York, a été marquée par le message du Roi Mohammed VI, dont lecture a été donnée par M. André Azoulay, Conseiller du Souverain.

La cérémonie s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur du Maroc aux Etats-Unis, Rachad Bouhlal, de l’Ambassadeur, Représentant Permanent du Maroc aux Nations Unis, Omar Hilale, et de l’ambassadeur américain de la Tolérance religieuse, David Saperstein, ainsi que de dizaines de diplomates, d’universitaires et d’acteurs de la société civile représentant les communautés juives et musulmanes établies aux Etats-Unis et au Canada.

La soirée à été clôturée en apothéose par un concert de musique judéo-arabe avec la participation de Mira Awad et de David Broza.


Lundi 21 Décembre 2015 - 10:20





Nouveau commentaire :
Twitter