Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le Prix Anna Lindh de journalisme 2013 décerné à la marocaine Leila Ghandi


Jeudi 24 Octobre 2013 modifié le Vendredi 25 Octobre 2013 - 10:23

Le Prix euro-méditerranéen de journalisme de la Fondation Anna Lindh dans la catégorie TV a été décerné au titre de l'année 2013 à la journaliste, productrice et réalisatrice de la série documentaire "Voyages avec Leila Ghandi", diffusée sur la chaine de télévision 2M.




Le Prix Anna Lindh de journalisme 2013 décerné à la marocaine Leila Ghandi
La cérémonie de remise de ce prix a été organisée, mercredi soir à Londres, au siège de la Thomson Reuters Foundation, en présence de M. André Azoulay, Président de la Fondation Anna Lindh.

Intervenant en ouverture de cette cérémonie, qui s'est déroulée également en présence du président du Jury, le journaliste Tim Sébastian, de la présidente de la Thomson Reuters Foundation, Monique Villa, de diplomates et de plusieurs autres personnalités britanniques, M. Azoulay s'est félicité "de l'entrée remarquée de 2M et de la journaliste marocaine Leila Ghandi dans le club très sélectif des télévisions les plus performantes dans l'espace euro-méditerranéen".

Il s'est également dit honoré de voir Leila Ghandi récompensée pour son programme sur la Palestine, du Prix de la Fondation Anna Lindh du meilleur reportage télévisé pour l'année 2013.

"Confronté en finale à France-2 et la chaîne franco-allemande ARTE, le Maroc a montré sa capacité de jouer dans la cour des grands et à l'emporter devant un jury particulièrement exigeant, formé de journalistes connus pour leur déontologie et leur crédibilité dans la communauté médiatique dans la région", a ajouté M. Azoulay.

Il a également rappelé que cette 7ème édition des trophées Anna Lindh a privilégié, une fois encore, la capacité des journalistes sélectionnés de "donner du sens à leurs productions, en adossant leurs performances professionnelles à l'analyse et au traitement de la complexité et de la diversité".

"Ce discernement et cette maturité font la différence et sont en cohérence avec l'éthique de la profession du journaliste", a-t-il dit.

Le Président de la Fondation Anna Lindh a, en outre, souligné l'importance de "la centralité et de la responsabilité du rôle des médias dans le contexte actuel des défis politiques, sociaux et culturels que connaît l'espace euro-méditerranéen".

De son côté, Leila Ghandi s'est dite "honorée" par ce prix qui constitue "une consécration et une reconnaissance" des efforts déployés dans le but de jeter les ponts de l'entente entre les peuples et les civilisations du monde. Cela permet, a-t-elle estimé, "de dissiper les malentendus et les idées reçues".

Le documentaire de Leila Ghandi, a indiqué pour sa part le président du jury, s'est distingué face aux autres reportages télévisés par "sa spontanéité et son authenticité".

Présidé par le journaliste britannique Tim Sebastian, fondateur du "New Arab Dabates" et de l'émission de la BBC "Hard Talks", le jury de cette édition 2013 du Prix de la Fondation Anna Lindh comptait notamment parmi ses membres Pier Luigi Malesani, secrétaire général de la conférence des télévisions méditerranéennes, le directeur général du quotidien Al Charq Al Awsat et la grande journaliste libanaise Gisele Khoury.

Avant la cérémonie de remise des prix, une rencontre-débat a été organisée au siège de la Fondation Reuters sur la couverture du Printemps arabe par les médias.

Le Prix Méditerranéen de Journalisme a été lancé en 2006 par la Fondation Anna Lindh afin d'encourager les journalistes à jouer un rôle positif, en assurant une couverture objective et équilibrée des sujets sensibles.

Jeudi 24 Octobre 2013 - 17:47





Nouveau commentaire :
Twitter