Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Prince Charles appelle le monde à s'inspirer de l'Islam pour la sauvegarde de l'environnement


Jeudi 10 Juin 2010 modifié le Vendredi 11 Juin 2010 - 14:30

Le Prince Charles de Galles et héritier du Trône anglais a appelé, mercredi, le monde entier à s'inspirer des préceptes de l'Islam dans le cadre des efforts visant à sauvegarder l'environnement.




Le Prince Charles appelle le monde à s'inspirer de l'Islam pour la sauvegarde de l'environnement
La destruction de l'environnement par l'homme est contraire aux enseignements des religions, en particulier ceux de l'Islam, a souligné le Prince héritier dans un discours prononcé à Oxford devant un parterre de plusieurs personnalités de marque, dont le ministre des Habous et des Affaires islamiques, M. Ahmed Taoufiq, qui a assisté à la rencontre sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine.

+L'Islam ou la célébration du lien indissociable entre l'homme et la nature+

Les pratiques ayant conduit à la dégradation de l'environnement "ignorent les enseignements spirituels, comme ceux de l'Islam", a dit le Prince Charles dans ce discours, axé sur le thème "l'Islam et l'environnement".

Il a déploré l'absence de la dimension spirituelle dans le modèle économique contemporain, fondé sur le consommateurisme.

Mettant en exergue les enseignements de l'Islam qui plaident en faveur de l'harmonie entre l'être-humain et son environnement, le Prince de Galles, a souligné que le Saint Coran explicitement qualifie la nature comme ayant "une intelligibilité" et insiste sur le lien indissociable entre l'homme et la nature.

"Le Coran offre une vision entièrement intégrée de l'Univers, ou religion, science, esprit et substance convergent pour former une partie intégrante d'une seule conscience vivante", a-t-il dit, soulignant que partant de ce constat l'homme assume la responsabilité de veiller à la préservation de la nature.

Citant des versets du Saint Coran, le Prince Charles a expliqué que les enseignements de l'Islam présentent la nature et l'univers comme l'émanation de "l'hospitalité divine" envers l'homme.

Invitant à un retour vers les valeurs traditionnelles pour la préservation de l'environnement, le Prince héritier a relevé que "le mode de vie traditionnel en Islam porte sans équivoque sur la quête du juste milieux en tant qu'idéal permettant la préservation de l'équilibre des relations".

L'Islam, a encore dit le Prince Charles, met en garde qu'il y a des limites à l'abondance de la nature. "Il ne s'agit pas de limites arbitraires, mais de limites imposées par Dieu et que les fidèles ne doivent pas transgresser".

+ L'Islam, un héritage noble et un cadeau précieux pour le reste du monde+

Et l'héritier du Trône anglais de souligner que l'âge d'or de la civilisation islamique (9eme et 10eme siècles) a été marqué par un progrès scientifique spectaculaire sous-tendu par une compréhension philosophique ancrée dans une profonde spiritualité empreinte d'un respect sans faille du monde naturel.

Il s'agit-la d'une vision intégrée du monde, reflétant la vérité éternelle selon laquelle la vie est ancrée dans l'unicité du Créateur, a-t-il enchainé, soulignant l'importance de la notion de Taouhid qui embrasse l'unicité divine.

Les penseurs musulmans expliquent une telle vision de la manière la plus éloquente, poursuit le Prince Charles, citant notamment Ibn Khaldoun, qui avait expliqué que "toutes les créatures se soumettaient à un système régulier et ordonné".

"Le monde islamique est dépositaire de l'un des trésors les plus précieux de sagesse et de savoir spirituel mis à la disposition de l'humanité", a relevé le Prince de Galles.

"C'est à la fois un héritage noble de l'Islam et un cadeau précieux pour le reste du monde", a-t-il fait observer, concédant que "cette sagesse est obscurée par la tendance dominante du matérialisme occidental".

Le Prince Charles a, par ailleurs, invité les oulémas, poètes, artistes, artisans, ingénieurs et autres scientifiques musulmans à "identifier les idées, les enseignements et les techniques pratiques qui nous encouragent tous à oeuvrer main dans la main en faveur de la nature et non pas contre elle".

"Je vous invite à nous montrer comment nous pouvons nous inspirer de la profonde compréhension de la culture islamique vis-à-vis du monde naturel afin de nous aider à relever les défis redoutables que nous affrontons", a encore dit le Prince.

Il s'est dit convaincu que le centre d'Oxford pour les Etudes Islamiques (OCIS), qui a organisé la conférence, sera en mesure de mettre en place un forum sur "l'Islam et l'environnement" et facilitera de nombreuses autres approches pratiques pour trouver une réponse à ces défis.

Le Prince Charles a, par ailleurs, rappelé les efforts qu'il a consentis durant plus de 25 ans en faveur de l'intégration des différends groupes ethniques et religieux au sein de la société britannique.

Il a cité, dans ce contexte, le discours qu'il avait prononcé il y a 17 ans au Sheldonian centre, qui a abrité la conférence de mercredi, dans lequel il a mis en relief les innombrables contributions de l'Islam à la civilisation humaine.

Dans ce célèbre discours, intitulé "l'Islam et l'Occident" et qui a fait couler beaucoup d'encore à travers le monde, le Prince Charles avait tenté de dissiper les malentendus non-fondés au sujet de l'Islam et des Musulmans.

"J'au voulu, dans ce discours, aborder les dangers de l'ignorance et du malentendu qui s'intensifiaient entre le monde musulman et l'occident au lendemain de la guerre froide", a-t-il dit, appelant à poursuivre l'action pour surmonter les différends qui persistent toujours.

"Je demeure convaincu qu'il est toujours possible de surmonter ces différends car nous partageons plusieurs valeurs", a souligné le Prince, notant que "ces valeurs disposent d'une grande capacité de nous unir".

.+L'OCIS: une passerelle entre les mondes musulman et occidental+.

L'OCIS, qui a initié la conférence du Prince de Galles, est un centre indépendant relevant de la prestigieuse université d'Oxford.

Crée en 1985 dans le but d'encourager les études sur l'Islam et le monde musulman, l'OCIS est placé sous le patronage du Prince Charles.

Le centre est géré par un conseil d'administration composé de scientifiques et d'hommes d'Etat de plusieurs pays ainsi que de représentants de l'université d'Oxford.

"L'OCIS apporte une précieuse contribution à la promotion de la compréhension du monde musulman", indique le Prince Charles, soulignant qu'une telle mission "est d'une importance capitale dans le monde sans cesse interdépendant dans lequel nous vivons".

"Les relations entre l'Islam et l'Occident importent plus que jamais", insiste-t-il.

Par ailleurs, l'OCIS offre un espace de rencontres par excellence entre les mondes musulman et occidental avec l'apprentissage et le savoir comme toile de fond, une vocation qui a contribué à la grande réputation dont jouit désormais cette institution sur la scène internationale.

Jeudi 10 Juin 2010 - 18:26

Source MAP




Nouveau commentaire :
Twitter