Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




"Le Polisario, un front contre les droits de l'homme et la sécurité internationale", nouvel ouvrage de l'écrivain espagnol Chema Gil


Mardi 18 Février 2014 modifié le Mardi 18 Février 2014 - 18:29

Le nouveau livre de l'écrivain et journaliste espagnol, Chema Gil intotulé "Polisario : un frente contra los derechos humanos y la seguridad internacional" (Polisario: un front contre les droits de l'homme et la sécurité internationale), sera présenté mardi prochain à Madrid, a-t-on appris auprès de l'auteur.




Dans ce nouvel ouvrage, Chema Gil, analyste et expert dans les relations maghrébines, passe en revue, dans une première partie, l'histoire du conflit au Sahara et évoque, dans la deuxième partie, les violations flagrantes des droits de l'Homme perpétrées par les dirigeants du Polisario depuis le début de ce différend, alors que dans la 3-ème partie, l'auteur analyse des aspects de la sécurité internationale dans une région stratégique comme le Sahel et le Sahara.

Le journaliste espagnol, qui avait déjà publié un livre intitulé "Lo que el Frente Polisario esconde" (Ce que cache le polisario) , veut à travers son nouvel ouvrage éclairer le public, notamment en Espagne, sur le véritable visage du Polisario et aider aussi les lecteurs à avoir une position claire à propos des séparatistes de Tindouf.

A noter que dans son ouvrage "Ce que cache le Polisario", Gil met à nu la politique propagandiste du polisario et de ses pratiques inhumaines dans les camps de Tindouf et met aussi en évidence les activités douteuses du polisario et l'implication de certains de ses éléments dans des activités terroristes au Sahel.

Dans cet ouvrage, Gil livre aux lecteurs une conception claire du différend sur le Sahara marocain, à travers la présentation de "preuves concrètes et historiques qui démontrent l'appartenance du Sahara au Maroc" et les liens pérennes d'allégeance liant les habitants du Sahara aux souverains du Maroc.

Pour l'écrivain espagnol, les dirigeants du polisario, une entité non démocratique, ne représentent ni le Sahara ni les Sahraouis, mais plutôt l'Algérie et ne prêtent aucune attention aux intérêts et aux conditions de vie des Sahraouis. "Leur souci majeur réside dans leurs propres intérêts", souligne-t-il.
Mardi 18 Février 2014 - 18:28

Avec MAP