Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Le Pérou interdit l'accès au territoire à une séparatiste du "polisario" pour usurpation de statut de diplomate


Mardi 12 Septembre 2017 modifié le Mercredi 13 Septembre 2017 - 22:59

Les autorités péruviennes de l’aéroport international de Lima ont interdit l’accès au territoire à la dénommée Khadijetou Mokhtar, pour usurpation de statut présumé de diplomate, pour activités politiques contraires aux lois de l’immigration en vigueur et pour ingérence dans les affaires internes du Pérou.




Le Pérou interdit l'accès au territoire à une séparatiste du "polisario" pour usurpation de statut de diplomate
Selon des sources bien informées, la police des frontières a arrêté la séparatiste Khadijetou Mokhtar et lui a interdit l’accès au territoire à son arrivée samedi à l’aéroport Jorge Chavez de Lima, où elle se trouve encore en détention en attendant son expulsion sur ordre de l’instance péruvienne chargée de l’immigration.

L’arrestation de la séparatiste intervient à la suite de l’inclusion de son nom sur la liste des personnes interdites d’accès au territoire péruvien par l’instance nationale de l’immigration étant donné qu’elle a usurpé le statut de diplomate sans accréditation, s’est livrée à des activités contraires aux lois en vigueur et s’est même ingérée dans les affaires internes du pays, précisent les mêmes sources.

Suite à son arrestation, la dénommée Khadijetou Mokhtar a présenté une "lettre de sollicitude" à l’instance péruvienne chargée de l’immigration dans laquelle elle demande la levée de l’interdiction du territoire émise à son encontre, en se présentant en tant que citoyenne espagnole détentrice d’un passeport espagnol, ce qui contredit ses allégations concernant son statut de représentante de l’entité fantoche.

Suite à son arrestation, la défense de la séparatiste a déposé un recours en urgence pour contester la décision, précisent ces mêmes sources, selon lesquelles le recours en question présente la dénommée Mokhtar en tant que touriste espagnole détentrice d’un passeport espagnol et ne fait référence à aucune forme d’accréditation diplomatique, ce qui signifie que la mise en cause a renié son soi-disant statut diplomatique.

De plus, la visite effectuée par des représentants du Consulat espagnol à Lima sur le lieu de détention de la dénommée Khadijetou Mokhtar vient battre en brèche les allégations de cette dernière concernant sa présumée mission diplomatique, son recours à la protection consulaire étant, en soi, une confirmation du fait qu’elle ne bénéficiait pas de privilèges diplomatiques qui auraient empêché son arrestation.

Atlasinfo (avec MAP)
Mardi 12 Septembre 2017 - 22:02





Nouveau commentaire :
Twitter