Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Parlement libyen reconnu à été invalidé par la Cour suprême


Vendredi 7 Novembre 2014 modifié le Vendredi 7 Novembre 2014 - 07:58




Le Parlement libyen reconnu par la communauté internationale a rejeté jeudi la décision de la Cour suprême invalidant son élection, dans un nouvel épisode d'une lutte pour le pouvoir qui a plongé le pays dans le chaos.

Dans un arrêt qui a surpris les observateurs, la Cour suprême libyenne a invalidé le Parlement ainsi que toutes les décisions qu'il a prises depuis son élection le 25 juin.

Cette décision illustre l'extrême désordre régnant en Libye, dont la capitale Tripoli est contrôlée par une coalition de milices, Fajr Libya, et où de violents combats secouent la deuxième ville du pays, Benghazi.

"La Chambre des représentants refuse le verdict (...) et affirme qu'elle continue ses travaux, de même pour le gouvernement qui en est issu", a indiqué le Parlement dans un communiqué officiel lu en direct sur la chaîne Libya Awalan par le député Adam Abou Sakhra.

Le Parlement souligne que Tripoli, où siège la Cour suprême, est "une ville hors contrôle et gouvernée par des milices hors la loi (...)" et que la Cour suprême a donc pris cette décision "sous la menace des armes".

La mission de l'ONU en Libye (Unsmil) a de son côté indiqué par communiqué qu'elle "étudiait de près" ce jugement de la Cour, qui s'est prononcée sur un recours d'un député islamiste contestant la constitutionnalité des décisions du Parlement.

Dans son arrêt, la Cour suprême s'est aussi prononcée sur un autre recours contestant un amendement de la Constitution ayant conduit à l'élection le 25 juin du Parlement et a, de ce fait, annulé ce scrutin et toutes les décisions qui en ont découlé.

La décision est définitive, son effet immédiat et aucun recours n'est possible.

Vendredi 7 Novembre 2014 - 07:56





Nouveau commentaire :
Twitter