Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Parlement libyen approuve le nouveau gouvernement


Mercredi 31 Octobre 2012 modifié le Jeudi 1 Novembre 2012 - 13:28




Le Parlement libyen approuve le nouveau gouvernement
Le Congrès général national libyen (CGN, parlement) a approuvé mercredi la composition d'un nouveau gouvernement, qui comprend des membres des deux principales forces politiques du pays, et avait été soumis la veille par le Premier ministre désigné, Ali Zeidan.

Sur les 200 parlementaires que compte l'assemblée, dont plusieurs étaient absents, 105 ont voté en faveur du gouvernement, avant que la session, retransmise à la télévision, prenne fin prématurément en raison de troubles provoqués par une centaine de manifestants, à l'extérieur du bâtiment. Les forces de l'ordre ont dû tirer en l'air pour disperser les protestataires.

Le vote avait déjà dû être reporté la veille, quand des manifestants, dont des civils et des anciens combattants rebelles, se sont introduits dans le hall du parlement pour manifester leur désaccord sur certains noms proposés par Ali Zeidan.

Le gouvernement de transition du Premier ministre doit remplacer l'administration intérimaire, nommée en novembre 2011 à la suite de la chute et de la mort de l'ancien dirigeant Mouammar Kadhafi.

Ali Zeidan a précisé que le nouveau gouvernement, qui comprend des représentants des deux principales forces politiques du pays, travaillerait en priorité sur les questions de sécurité, alors que le pays est toujours dominé par des milices qui refusent de rendre les armes.

Le Premier ministre est soutenu par l'Alliance des forces nationales (AFN), coalition hétéroclite à prédominance libérale que mène l'ancien Premier ministre de transition Mahmoud Jibril.

Après son élection, Ali Zeidan s'était dit prêt à prendre en compte les positions du Parti de la justice et de la construction (PJD), la branche politique libyenne des Frères musulmans.

L'AFN est le parti qui compte le plus de députés, suivi par le PJD, mais ce sont les 120 parlementaires indépendants qui détiennent la clé du soutien du CNG.

Mercredi 31 Octobre 2012 - 19:00





Nouveau commentaire :
Twitter