Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le Pape appelle l'Europe à ne pas considérer les migrants comme des délinquants


Samedi 7 Mai 2016 modifié le Samedi 7 Mai 2016 - 09:47

Le Pape François a fustigé vendredi une Europe "fatiguée, vieillie, stérile et sans vitalité et repliée sur elle-même", appelant ses dirigeants à ne pas considérer les migrants comme des délinquants.




Le Pape appelle l'Europe à ne pas considérer les migrants comme des délinquants
Le souverain pontife s'exprimait au Vatican en présence de hauts responsables d’institutions européennes, venus lui remettre le Prix Charlemagne, dont Martin Schulz, président du Parlement européen, Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne et Donald Tusk, président du Conseil, ainsi que d’autres hauts dirigeants européens tels le roi Felipe VI d’Espagne et la chancelière allemande Angela Merkel.

Le Pape a notamment affirmé qu’il rêve d’un "nouvel humanisme européen", d’une "Europe jeune capable d’être encore mère" où "être migrant ne soit pas un délit". Il rêve également d’une "Europe des familles, avec des politiques centrées sur les visages plus que sur les chiffres, une Europe dont on ne puisse pas dire que son engagement pour les droits humains a été sa dernière utopie3.

Il a en outre souligné la nécessité de promouvoir "une intégration qui trouve dans la solidarité la manière de faire les choses et la manière de construire l’histoire" ainsi qu’une culture du dialogue "comme forme de rencontre, sans exclusion" qui devrait être insérée dans tous les cursus scolaires comme axe transversal des disciplines pour aider à "inculquer aux jeunes générations une manière de résoudre les conflits différente de celle à laquelle nous nous habituons".

Il a plaidé pour la mise en place de "coalitions, non plus uniquement militaires ou économiques mais culturelles, éducatives, philosophiques, religieuses. Des coalitions qui mettent en évidence que, derrière beaucoup de conflits, le pouvoir de groupes économiques est souvent en jeu."

Le prix Charlemagne a été créé en 1948 pour récompenser des personnes ayant œuvré pour l’unification européenne. Il est, d'ordinaire, remis dans la ville allemande d’Aix-la-Chapelle mais le Pape François a demandé à le recevoir au Vatican.
Samedi 7 Mai 2016 - 09:42





Nouveau commentaire :
Twitter