Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le PSOE votera contre l'investiture de Rajoy et contre le projet de budget


Vendredi 19 Août 2016 modifié le Vendredi 19 Août 2016 - 21:49

Le Parti social ouvrier espagnol (PSOE) votera contre l’investiture du prochain exécutif de Mariano Rajoy et contre le projet de budget qui sera présenté par le chef du gouvernement sortant, a réaffirmé vendredi le secrétaire général du PSOE, Pedro Sanchez.




Dans des déclarations à la presse au lendemain de l’annonce de la date du débat d’investiture, qui aura lieu le 30 août à la Chambre basse du parlement espagnol, M. Sanchez a souligné que le PSOE "n’est pas un allié potentiel" du Parti populaire (PP, droite) de Rajoy, mais une "alternative" à la droite.

Le leader socialiste a appelé Rajoy à entamer sans plus tarder les négociations pour la formation d’un gouvernement avec ses alliés potentiels, en référence aux forces nationalistes et conservatrices, parmi lesquelles "le PSOE ne figure pas".

Le PP et le parti centriste Ciudadanos ont signé, vendredi, un pacte de réforme anticorruption, qui ouvre la voie à un soutien du parti d’Albert Rivera à l’investiture de Rajoy. Toutefois, la droite et les centristes réunis ne disposent pas de la majorité absolue au Congrès des députés et ont besoin au moins de l’abstention du PSOE pour former un nouveau cabinet.

M. Sanchez a, par ailleurs, affirmé que par "souci de cohérence", le PSOE votera également contre le projet de budget de l’Etat qui doit être présenté par le chef du gouvernement sortant et qui comportera "sûrement d’avantage de coupes budgétaires", selon lui.

Le débat d’investiture commencera le 30 août et sera suivi d’un premier vote le 31, durant lequel M. Rajoy a besoin de s'assurer la majorité absolue des voix des députés. Dans le cas contraire, un deuxième vote sera organisé 48 heures après, soit le 2 septembre, durant lequel l’investiture peut être approuvée par la majorité relative.

Le PP a remporté les élections législatives du 26 juin avec 33 pc des suffrages et 137 élus, mais reste loin de la majorité absolue (176 sièges) lui permettant de gouverner seul. La formation du nouveau cabinet dépend d’une entente avec les autres partis, en particulier le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et Ciudadanos.
Vendredi 19 Août 2016 - 21:49





Nouveau commentaire :
Twitter