Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le PS appelle à une alliance de la "nouvelle gauche politique et citoyenne"


Lundi 14 Septembre 2015 modifié le Lundi 14 Septembre 2015 - 10:36

Le Parti socialiste appelle, dans une "lettre ouverte à la gauche et aux écologistes" publiée lundi, à une alliance pour une "nouvelle gauche politique et citoyenne" face à la menace du "bloc réactionnaire".




Souhaitant "dépasser le Parti socialiste car nous estimons ses réponses et son organisation datées", "nous voulons participer à l'émergence d'une nouvelle gauche politique et citoyenne. Nous voulons le faire dans le respect des cultures politiques, des histoires et des mémoires", écrit le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis.

"Cette alliance doit se faire sans exclusive et dans le respect. Elle est ouverte à toutes les formes de collectif: partis, syndicats, associations, ONG ...", poursuit-il.

"Il ne s'agit pas de nous unir entre nous, entre appareils, dans un cartel. Il s'agit de nous unir avec le peuple de gauche, d'aller repuiser notre légitimité et notre énergie, nos idées aussi, dans le peuple de gauche. Oui, cette alliance d'un nouveau type est une alliance populaire: la belle alliance, parce qu'elle dépasse nos propres formations".

Le PS "rencontrera aussi toutes les forces de gauche et propose dès maintenant l'ouverture d'une discussion collective pour bâtir une route commune. Il faut que chacun apporte sa pierre pour offrir un espace commun à la nouvelle gauche", indique M. Cambadélis.

"Face à nous, il y a le bloc réactionnaire. Les plus myopes d'entre nous sont désormais instruits par l'épisode malheureusement limpide des réfugiés. C'est un avant-propos d'une France à la Orban" (Premier ministre nationaliste hongrois, NDLR) estime le député de Paris.

A gauche, poursuit-il, "des hommes et des femmes rêvent d'un deuxième congrès de Tours séparant réformistes et contestataires. Certains semblent même préférer la défaite de la gauche de gouvernement pour mieux fonder une gauche protestataire. (...) L'anathème règne en maître à coup d'excommunications médiatiques sous le regard désabusé et incrédule d'un peuple de gauche ainsi démotivé". Or "ce n'est pas en installant partout la droite et l'extrême-droite que l'idéal à gauche sera mieux défendu".
Lundi 14 Septembre 2015 - 10:34

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter