Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie proclame son gouvernement provisoire


Jeudi 22 Avril 2010 modifié le Vendredi 23 Avril 2010 - 13:51

Le Président du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK), Ferhat Mehenni, a annoncé la création d’un Gouvernement provisoire de la Kabylie (GPK), destiné à préparer l’autonomie régionale.




Le Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie proclame son gouvernement provisoire
M. Ferhat Mehenni a déclaré, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à Paris le 23 avril, que pour renforcer la légitimité de ce gouvernement provisoire, une Commission de Dialogue et de Consultations « prendra langue avec les organisations politiques, le monde associatif et les personnalités kabyles susceptibles de donner noms, avis et conseils pour la constitution de ce Gouvernement dans un délai ne pouvant excéder un mois ».

Le leader du MAK a précisé avoir confié la responsabilité de cette Commission au président du Conseil National du MAK en Kabylie, Mohand Larvi Tayyev. En France, cette charge reviendra à Djouhra Abouda.

Le GPK aura son siège très vraisemblablement en France, a fait savoir Ferhat Mhenni, « dans la mesure où les lois de la République seront respectés ». « Cela ne manquera pas de provoquer l'ire du régime algérien » a-t-il dit.

Rassemblement dimanche place de la République
Rassemblement dimanche place de la République
«Ce que nous pouvons dire est que le gouvernement français n'a aucune responsabilité dans la création de ce gouvernement provisoire», a-t-il tenu à souligner, affirmant que lors de ses entretiens au Quai d'Orsay et à l'Assemblée nationale, le leader du MAK n’a reçu « aucun soutien de la part de ses interlocuteurs qui n'ont pas non plus manifesté de désapprobation vis à vis de cette initiative ».

A La veille de cette conférence de presse annonçant la mise en place du GPK, un sit-in s'est tenu devant l'ambassade d'Algérie à Paris. Une action s'inscrivant dans le cadre des commémorations à l'occasion du 30ème anniversaire du Printemps Berbère et le 9ème du printemps Noir en Kabylie.

Le dimanche 20 avril, près de 5000 Kabyles ont répondu à l'appel du MAK et d'un Collectif d'associations kabyles, place de la République à Paris. Arborant des banderoles aux couleurs de la Kabylie, les participants sont venus des quatre coins de la France pour commémorer l’anniversaire du "Printemps Berbère".

Après avoir fait observer une minute de silence à la mémoire des personnes victimes de la répression en Kabylie, le président du MAK a pris la parole sous les applaudissements de la foule scandant «Kabylie autonome ».

Dans son discours, Ferhat Mehenni a mis en garde contre toute mesure de répression de la part d'Alger. «Nous saurons frapper aux portes du Tribunal Pénal International », a-t-il prévenu.

atlasinfo

Sit-in mardi devant lambassade d'Algérie à Paris
Sit-in mardi devant lambassade d'Algérie à Paris
Jeudi 22 Avril 2010 - 23:44






1.Posté par hadj le 24/04/2010 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est l'histoire del'arroseur arrosé ! les Kabyles veulent l'autonomie. Ils vont l'avoir si entre temps ils ne sont pas réprimés à mort par le pouvoir.

2.Posté par Ayad le 24/04/2010 20:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les kabyles veulent l'autonomie et Alger refuse cette revendication qu'il veut faire appliquer au Sahara marocain. C'est une politique de duplicité du pouvoir algérien qui réprime ses citoyens en toute impunité .

3.Posté par Djouhra le 24/04/2010 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous, les kabyles, on veut notre autonomie. le pouvoir veut cotinuer de faire son sale boulon en Kabylie mais on ne veut plus vivre sous la répression féroce et la violence des militaires.

4.Posté par Rabeh le 24/04/2010 21:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Deux poids et deux mesures: l'Algérie a peur de l'autonomie pour le Sahara occidental parce qu'il a peur que les kabyles demandent la même chose. Alors il soutient le Polisario pour embêter le Maroc mais le pouvoir algérien se fiche pas mal du polisario. Il l'instrumentalise comme il veut grâce à notre argent du gaz et du pétrole. mais les kabyles sont déterminés pour leur autonomie malgré qu'on soit persecuté et harcelé comme les juifs l'étaient par les Allemands.

5.Posté par Kader le 25/04/2010 00:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AUTONOMIE POUR LA KABYLIE ET RIEN D'AUTRE . LE GOUVERNEMENT ALGERIEN VA FINIR PAR PLIER DEVANT NOTRE DETERMINATION

6.Posté par un Kabyle le 25/04/2010 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le monde doit savoir ce qui se passe en Kabylie. Nous sommes persecutés et nos droits les plus élementaires sont violés par la junte au pouvoir. le gaz et le pétrole n'ont pas apparement pas d'odeur !

7.Posté par Arezki le 25/04/2010 13:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je vis en France mais mon tête est en Kabylie avec ma famille qui souffre beacoup des exactions de l'autorité algérienne. La France ne fait rien pour la Kabylie et pour le respect des droits des Kabyles.

Nouveau commentaire :
Twitter