Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Mouvement du 20 février est significatif de la vigueur de la démocratie qui règne au Maroc (Source française)


Mardi 27 Septembre 2011 modifié le Mardi 27 Septembre 2011 - 22:41




Le Mouvement du 20 février est significatif de la vigueur de la démocratie qui règne au Maroc (Source française)
"Le Mouvement du 20 février est significatif de la vigueur de la démocratie qui règne au Maroc", a confié mardi une source diplomatique française proche du président Nicolas Sarkozy.

« Ce qui est très frappant, c’est qu’à aucun moment, à la différence de ce qui se passe dans d’autres pays, les manifestants n’ont été réprimés », a souligné cette source selon laquelle « Ce mouvement a connu une ampleur relativement importante pendant les premières semaines et lorsque le roi a annoncé sa réforme, le mouvement a perdu de l’ampleur"..

« Le fait qu’il continue de manifester sans aucune une répression témoigne de la vigueur de la démocratie marocaine », a relevé la source diplomatique française.

« Les Marocains auront l’occasion en participant aux élections législatives de novembre de choisir leurs représentants au Parlement », a-t-on ajouté.

Revenant sur la réforme de la constitution, cette personnalité de haut rang a rappelé que "Le Maroc est engagé dans des réformes profondes qui ont culminé avec l’adoption de façon massive et par référendum, le 1 juillet dernier, de la nouvelle constitution qui est un changement majeur de l’organisation politique du royaume et qui a débouché sur des élections législatives, prévues le 25 novembre prochain".

Pour cette source, l’annonce par le roi Mohammed VI de réformer le système politique marocain « s’inscrit dans un mouvement profond et continu de réformes économiques, sociales, politiques que le royaume du Maroc connaît depuis l’avènement du Roi Mohammed VI ».

« Nous saluons avec beaucoup de chaleur et aussi avec beaucoup d’admiration cette volonté de réforme profonde imprimée par le roi Mohammed VI qui s’est traduite par l’adoption en juillet dernier d’une nouvelle constitution à laquelle ont participé les partis politiques marocains», a-t-on poursuivi, rendant hommage à la manière dont le Maroc mène ses réformes.

"Cette manière est tout à fait exemplaire et nous pensons qu’elle peutt être source d’inspiration pour d’autres pays arabes", a relevé cette source.


Mardi 27 Septembre 2011 - 17:53

Hasna daoudi




Nouveau commentaire :
Twitter