Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 







Le Maroc, une puissance régionale décisive et exemplaire dans la coopération sécuritaire (Paulo Portas)


Dimanche 11 Décembre 2016 modifié le Dimanche 11 Décembre 2016 - 18:52




Paulo Portas
Paulo Portas
"Le Maroc est une puissance régionale décisive et exemplaire dans la coopération sécuritaire", a affirmé, samedi soir à Tanger, le vice-Premier ministre portugais, Paulo Portas.

Intervenant lors de la clôture des travaux du Forum international MEDays 2016, M. Portas a précisé que le Royaume est le seul pays "ouvert et stable" dans la région à avoir "réussi à instaurer des réformes", soulignant qu'il s'agit "d'un modèle à suivre".

L'Europe "devrait comprendre que sa sécurité nucléaire est dans le Sud", a-t-il dit, ajoutant que le l'Union européenne, qui "a désespéramment besoin d'un leadership politique", doit également faire un agrément raisonnable avec le Royaume-Uni et doit entretenir une relation fructueuse avec lui, notamment dans le domaine sécuritaire.

Le Maroc est "déterminant" pour l'avenir de l'Europe, a indiqué le haut responsable portugais, relevant la nécessité d'un dialogue inter-religieux, mais aussi de relations inter-islamiques solides pour faire face aux conflits régionaux qui paralysent le développement.

De son côté, l'envoyée spéciale du Bahreïn à la Cour royale, Sameera Rajab, a indiqué que "le système arabe a besoin d'une réforme interne" afin de répondre aux besoins pressants de la région, notamment en matière d'éducation et de santé, mais aussi de faire face aux inégalités entre les sexes et de soutenir le mouvement démocratique.

Le monde arabe, qui vit dans une conjoncture difficile, "doit revoir sa réalité de manière claire et logique", a-t-elle affirmé, soutenant que la région "a besoin d'un régime arabe basé sur la démocratie, ouvert aux peuples et capable de faire face aux menaces externes".

Selon l'ancien ambassadeur des États-Unis aux Nations Unies, Alex Wolff, l'éradication du fléau du terrorisme passe d'abord par l'action militaire conjuguée à un soutien et un partage des renseignements entre les pays, mais nécessite aussi d'analyser les sources et les racines de l'extrémisme dans une vision à long terme. Le diplomate a mis en avant l'expérience du Maroc en matière de lutte antiterrorisme, son esprit d'ouverture, sa tolérance et sa détermination à aller de l'avant sous la conduite éclairée du Roi Mohammed VI, relevant que la crise la plus grave dans la région arabe est "l'incapacité des institutions de pouvoir donner un sens d'optimisme et de possibilité, notamment en ce qui concerne la manière avec laquelle les jeunes perçoivent leur avenir.

Il a, dans ce sens, expliqué que les pays qui ont des réformes et des institutions économiques et politiques fortes, stables et ouvertes sont ceux qui ont le moins de problèmes avec l'extrémisme, alors que les pays autocratiques, théocratiques et très fermés se rebellent, appelant à combattre ce fléau ensemble. La clôture des travaux du Forum international MEDays 2016 a été marquée par l'adoption de la 9è Déclaration de Tanger au terme de quatre jours d'intenses débats s'articulant autour de la thématique "De la fragmentation à la durabilité : Révolutionner les paradigmes".

Placée sous le Haut Patronage du Roi Mohammed VI, la 9e édition de ce Forum a associé plus de 3.000 participants, plus de 80 représentants gouvernementaux et 120 intervenants de haut niveau qui ont enrichi les débats programmés autour de la croissance économiques des entreprises du sud et du monde des affaires, des questions du climat, de la durabilité et de développement humain, et des approches liées à la géopolitiques, à la sécurité et à la stratégie.

Atlasinfo (avec map)
Dimanche 11 Décembre 2016 - 00:29





Nouveau commentaire :
Twitter