Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le Maroc, un pays stable qui montre un bel exemple de développement au monde (Jesse Jackson)


Dimanche 20 Mars 2016 modifié le Lundi 21 Mars 2016 - 08:12




A la faveur des réformes profondes qu'il a entreprises, le Maroc est un pays stable qui montre un bel exemple de développement au monde, a affirmé, samedi à Dakhla, le Révérend Jesse Jackson, leader religieux et des droits civiques américain.

"Grâce au leadership de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc a fait preuve de stabilité, de croissance et d'inclusion, dans une région bouleversée par le printemps arabe", a souligné le pasteur américain dans une déclaration à la MAP, à l'occasion de sa participation au 27ème Forum Crans Montana (17-22 mars).

"C'est toujours bien de venir au Maroc, l'un des plus grands carrefours du monde. Ce pays est à la fois africain, arabe et européen", a-t-il dit.

Evoquant sa participation au FCM, qui se tient sous le thème: "L'Afrique et la coopération sud-sud : une meilleure gouvernance pour un développement économique et social durable", le Révérend Jackson a assuré qu'"il y a une cause commune qui attire les gens à se réunir au Maroc".

"L'Afrique est en train d'avoir une nouvelle image de marque, non seulement celle des crises et de la guerre, mais aussi celle des économies à la croissance la plus rapide du monde", a-t-il souligné.

Cet ancien candidat aux primaires démocrates pour l'élection présidentielle des Etats-Unis dans les années 80 n'a pas manqué de saluer l'élan de développement en cours dans les provinces du Sud du Maroc, et en particulier à Dakhla.

"Dakhla est une fleur qui s'épanouit dans le désert", a-t-il résumé, tout en émettant le vœu de voir la question du Sahara trouver une issue "par le dialogue et la diplomatie".

"J'espère que les conflits puissent être résolus non pas par la violence mais par la diplomatie. Cette crise doit être résolue et elle peut l'être", a-t-il dit, soulignant que "tout le monde a intérêt à ce que la paix continue à régner dans la région".

Le Révérend Jesse Jackson a, par ailleurs, dit espérer que les propos du Secrétaire général de l'ONU, Ban-Ki-moon, lors de sa récente visite dans les camps de Tindouf, soit une "erreur".

"J'espère que c'était une erreur. Nous avons besoin de l'ONU qu'elle soit une force de réconciliation. Non pas choisir une partie mais de réconcilier les parties", a déclaré cet ancien compagnon de lutte de Martin Luther King.
Dimanche 20 Mars 2016 - 20:22





Nouveau commentaire :
Twitter