Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Le Maroc, un investisseur panafricain de poids (BAD)


Mardi 2 Août 2016 modifié le Mardi 2 Août 2016 - 19:04




Akinwumi Adesina
Akinwumi Adesina
Le Maroc s'est imposé comme un investisseur de poids en Afrique subsaharienne, en accélérant ses efforts dans ce sens ces quinze derrières années, a indiqué la Banque Africaine de Développement (BAD).

'’Le Royaume occupe la troisième place africaine des investisseurs étrangers à l’échelle du Continent, derrière l’Afrique du sud et l’Egypte’’, ajoute la BAD dans une note publiée sur son site officiel.

‘’Nous avons supprimé les droits de douane pour tous les pays d’Afrique subsaharienne’’, a souligné le ministre de l’économie et des finances, Mohamed Boussaïd, relayé par la BAD, qui salue le pragmatisme de cette décision et son rôle majeure dans la promotion de l’intégration du Continent.

La BAD qui revient dans les détails sur la visite récente au Maroc, de son président, Akinwumi Adesina, n’a pas manqué de louer la qualité de la coopération qui l’unit au Royaume, l’un des membres fondateurs de l'institution financière et surtout, son premlei client.

‘’Le Maroc est l’un des portefeuilles de projets de la BAD les plus performants du Continent’’, a rappelé M. Adesina qui s’est réjouit notamment du taux de décaissement (52 %) affiché.

Et de saluer les performances du Maroc au plan économique et de ses stratégies de développement, outre l’importance de son rôle sur le continent, lit-on dans le document.

Pour le premier responsable de la BAD, 85 % des investissements directs étrangers du Royaume sont en Afrique, se félicitant de la volonté qu’a exprimée le Maroc de réintégrer l’Union africaine (UA).

‘’Le Royaume est aussi le troisième exportateur sur le Continent, derrière l’Afrique du Sud et l’Egypte, et le premier en Côte d’Ivoire, pays hôte du siège de la Banque’’, rappelle la BAD.

Afin d’accélérer son développement et asseoir une économie forte, le Maroc a lancé des stratégies cruciales, entre autres, stabilisation macroéconomique, Plan Maroc Vert, électrification et raccordement à l’eau potable étendus à l’ensemble du territoire (affichant aujourd’hui un taux de 99 % et 97 % respectivement).

Le Royaume s’est lancé aussi dans de grands chantiers, notamment le déploiement d’infrastructures, le désenclavement du monde rural, la diversification de l’économie qui met l’accent sur un gain de valeur ajoutée, le plan d’accélération industrielle et la création d’un fonds dédié en optant pour un modèle d’industrialisation intégrée, une politique énergétique ambitieuse et innovante qui mise sur les énergies renouvelables.

Et la BAD de saluer également la convergence de vues avec le Maroc, à travers les 5 grandes priorités qu’elle s’est assignées, notant que le Royaume s’impose comme un interlocuteur et partenaire privilégié de nombreux pays africains.

S’agissant de la COP22 prévue en novembre prochain à Marrakech, la BAD a réitéré son engagement pour un soutien plein du Maroc. Et de faire observer que le président Adesina, lors de son séjour dans le Royaume, a ‘’émis une première proposition concrète qui consiste à créer avec le Maroc un fonds dit : +Private Equity+ pour doper les investissements dans l’agriculture.

La BAD a, en outre, invité le Royaume à faire profiter le reste du Continent de l’expertise qu’il a su développer dans certains secteurs.


Atlasinfo avec MAP
Mardi 2 Août 2016 - 01:00





Nouveau commentaire :
Twitter