Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Maroc reste engagé dans sa coopération avec la composante militaire de la MINURSO (Mezouar)


Jeudi 24 Mars 2016 modifié le Vendredi 25 Mars 2016 - 10:31

Le Maroc reste engagé dans sa coopération avec la composante militaire de la MINURSO, dans le cadre du mandat qui lui est confié, a indiqué, jeudi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar.




Le Maroc reste engagé dans sa coopération avec la composante militaire de la MINURSO (Mezouar)
Intervenant lors d'une conférence de presse suite à une réunion tenue au siège du ministère avec les secrétaires généraux des partis politiques et des syndicats, M. Mezouar a affirmé que les contacts entre les Forces Armées Royales et le Commandement militaire de la MINURSO sont continus et ininterrompus à ce jour.

"Les contacts se poursuivent sur le terrain entre les Forces Armées Royales et la composante militaire de la MINURSO de manière à veiller au maintien du cessez-le-feu dans des conditions normales", a expliqué le ministre, relevant que "le Maroc a exprimé, à plusieurs occasions, sa disposition à fournir le soutien et l'appui logistique suffisants pour permettre à la composante militaire de la MINURSO de s'acquitter de son mandat dans de bonnes conditions".

De même, les contacts avec la Représentante Spéciale du Secrétaire général, Mme Kim Bolduc, se poursuivent de manière normale et continue, a-t-il fait savoir, soulignant que sur cette base, et dans le respect des décisions qu'il a prises, le Maroc demeure ouvert au dialogue constructif, responsable et sans condition, dans un esprit de respect mutuel.

"Un tel dialogue devrait, d'une part, ne pas ignorer les raisons de la situation actuelle et, d'autre part, tendre à reconstruire la confiance et sauver le processus politique, qui a été fragilisé par les dérapages de M. Ban Ki Moon", a toutefois noté le ministre.

D'autre part, M. Mezouar a relevé que les décisions prises par le Royaume du Maroc concernant le départ des membres de la composante civile, et particulièrement politique, de la MINURSO, sont des décisions responsables et proportionnelles à la gravité des dérapages du Secrétaire général de l'ONU, lors de sa dernière visite dans la région.

Et de rappeler que ces décisions prises par le Royaume du Maroc "sont souveraines et irrévocables" et s'appuient sur un consensus national et un soutien inconditionnel de l'ensemble des composantes du peuple marocain.
Jeudi 24 Mars 2016 - 23:40





Nouveau commentaire :
Twitter