Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Maroc réaffirme à New York sa disposition à négocier une solution réaliste et réalisable sur la base de l'autonomie


Lundi 15 Février 2010 modifié le Lundi 26 Avril 2010 - 09:53

Le Maroc a réitéré lors des 2èmes pourparlers informels sur le Sahara, tenus mercredi et jeudi à Armonk, dans la banlieue nord de New York, sa disposition à négocier une solution réaliste et réalisable sur la base de l'Initiative d'autonomie.




Le Maroc réaffirme à New York sa disposition à négocier une solution réaliste et réalisable sur la base de l'autonomie
Au cours de cette deuxième réunion informelle, organisée sous les auspices de l'Envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU, M. Christopher Ross, la délégation marocaine a réaffirmé la pertinence de cette proposition dont la prééminence a été clairement soulignée par le Conseil de sécurité.

La délégation a également rappelé la démarche démocratique ayant présidé à l'élaboration de cette initiative, exposé son contenu substantiel, démontré sa conformité avec la légalité internationale et analysé sa portée régionale.

Elle a tenu à rappeler que la proposition de l'autre partie n'apporte rien de nouveau, se contentant de reprendre les grandes lignes des plans antérieurs qui se sont avérés irréalisables.

Tout en mettant l'accent sur l'inapplicabilité d'un référendum à options extrêmes, la délégation marocaine a démontré que le recours au référendum est minoritaire dans la pratique onusienne, la majorité des situations ayant été résolues à travers les négociations entre les parties.

+L'ALGERIE DOIT SE CONFORMER A LA LEGALITE INTERNATIONALE+.

De même, la délégation a appelé l'Algérie à se conformer à la légalité internationale sur son territoire concernant les questions humanitaires et à permettre au Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés d'effectuer un recensement des populations séquestrées dans les camps de la honte.

Au cours de ces pourparlers et à l'instar des rounds précédents, la délégation marocaine a réitéré "sa position politique, juridique et opérationnelle vis-à-vis de la proposition du polisario et redémontré qu'elle n'apportait absolument rien de nouveau quant aux possibilités et mécanismes pour aboutir à une solution définitive, car elle reprend à cet égard des plans initiaux dont l'inapplicabilité a été démontrée", a affirmé le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Taïb Fassi Fihri.

+ACCUEIL FAVORABLE DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE ET TERGIVERSATIONS DES AUTRES PARTIES+.

Le ministre a déploré, à ce propos, que depuis la présentation de l'Initiative marocaine d'autonomie et "l'accueil très favorable dont elle a fait l'objet de la part de la communauté internationale, les autres parties se sont engagées dans des manoeuvres et tactiques dans une vaine tentative de porter atteinte au sérieux et à la crédibilité de cette proposition".

"Si pour des raisons stratégiques ou politiques déterminées, les autres parties persistent à refuser de s'inscrire dans cette initiative, le Maroc, comme l'avait souligné Sa Majesté le Roi, poursuivra l'édification de ses institutions démocratiques et sa marche vers le développement dans le cadre de la gouvernance territoriale", a indiqué le ministre lors d'une conférence de presse.

Le ministre a expliqué que grâce à l'Initiative du Souverain relative à la régionalisation élargie, "nous sommes entrés dans une phase de mise en oeuvre avec l'installation de la Commission consultative de la régionalisation (CCR) qui devra présenter dans un délai de six mois des propositions concernant l'ensemble du territoire national".

+LA THESE DES SEPARATISTES FONDEE SUR UNE CHIMERE+.

Le secrétaire général du Conseil royal consultatif pour les Affaires sahariennes (CORCAS), M. Maouelainin Ben Khalihanna Maouelainin, a, pour sa part, affirmé que la délégation marocaine a "battu en brèche les assertions mensongères développées par le polisario qui prétend à tort être l'unique représentant du soi-disant peuple sahraoui", en démontrant que ce "front ne représente en fait que lui-même".

La délégation a aussi rappelé que l'initiative marocaine d'autonomie est le "fruit de larges consultations constructives, initiées sur Hautes directives de SM le Roi Mohammed VI, et émane par conséquent du peuple marocain dans toutes ses composantes, dans le cadre d'un processus démocratique, transparent, réaliste et consensuel".

"Nous avons également démontré que la thèse des séparatistes est fondée sur une chimère et appelé la communauté internationale à convaincre ceux qui refusent de se départir de leur position figée, combien même ils savent que ce que nous disons est la vérité", a souligné le SG du CORCAS.

A l'issue de la 2ème réunion informelle, l'Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara a annoncé qu'il effectuera prochainement une visite dans la région pour "consulter davantage les parties" suite à leur engagement "à poursuivre les négociations dès que possible".

Outre MM. Taib Fassi Fihri et Maouelainin Ben Khalihanna Maouelainin, la délégation marocaine à ces pourparlers comprenait M. Mohammed Yassine Mansouri, Directeur général des Etudes et de la Documentation;

MAP
Lundi 15 Février 2010 - 23:51





Nouveau commentaire :
Twitter