Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le Maroc n’est pas confronté, à l’heure actuelle, à des menaces terroristes directes (ministre)


Mercredi 29 Octobre 2014 modifié le Jeudi 30 Octobre 2014 - 11:29

Le ministre de l’Intérieur, M. Mohamed Hassad, a affirmé, mercredi à Rabat, que “le Maroc n’est pas confronté, à l’heure actuelle, à des menaces terroristes directes”, faisant état de “menaces générales” qui guettent plusieurs pays dont “il faut tenir compte dans notre approche sécuritaire”.




La politique du Maroc en matière de lutte contre le terrorisme est toujours proactive basée sur les informations disponibles, en témoigne le démantèlement par les services de sécurité de plusieurs réseaux terroristes, a souligné le ministre lors d'une conférence de presse conjointe avec les ministres des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar et de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

M. Hassad a noté que c'est dans ce cadre que s'inscrit le lancement du nouveau dispositif sécuritaire "Hadar" destiné à renforcer le plan national en vigueur pour lutter contre les différentes menaces qui guettent le Royaume. Ce dispositif sera déployé dans les villes de Rabat, Fès, Casablanca, Marrakech, Agadir et Tanger, a dit le ministre, rappelant que les premières unités ont été déjà déployées à l'aéroport Mohammed V à Casablanca.

La mise en oeuvre de ce dispositif sera supervisée par une unité centrale au niveau du ministère de l'Intérieur et des cellules régionales présidées par les walis, a précisé M. Hassad.

Il a ajouté que le déploiement de ces unités revêt un "caractère proactif et préventif" en vue de rassurer les citoyens et les étrangers à travers la présence de ces unités.

Tout en mettant l'accent sur la pertinence de l'expérience sécuritaire marocaine reconnue sur le plan international, le ministre a indiqué que le royaume a réussi à démanteler plusieurs cellules terroristes, dont la dernière a été neutralisée récemment à Kenitra et qui comprenait deux Français, dont un d'origine marocaine, et un Algérien qui s'apprêtaient à rallier les rangs de l'entité terroriste "Daech".

Le ministre de l'Intérieur avait annoncé samedi la décision royale de renforcer le plan national actuellement en vigueur pour lutter contre les différentes menaces qui guettent le Royaume.

La mise en œuvre d'un nouveau dispositif de sécurité, baptisé "Hadar" inclut les Forces Armées Royales, la Gendarmerie Royale, la Police et les Forces Auxiliaires et visant à appuyer l'action des services de l'Etat dans la protection des citoyens et des visiteurs étrangers.


Mercredi 29 Octobre 2014 - 18:36





Nouveau commentaire :
Twitter