Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Le Maroc lance un très ambitieux plan d'investissement de 12,5 milliards d'euros pour dynamiser les provinces du sud (Le Figaro)


Lundi 11 Novembre 2013 modifié le Mardi 12 Novembre 2013 - 09:37

"Le Maroc lance un très ambitieux plan d'investissement de 12,5 milliards d'euros sur les dix prochaines années pour dynamiser le sud du pays" et "visant la création de 120;000 emplois", rapporte lundi le journal Le Figaro, précisant que "L 'objectif de ce gigantesque programme - présenté ce lundi - est de doubler le PIB des trois provinces du Sud, régions pauvres du Sahara, très peu peuplées, qui vivent essentiellement de la pêche et de l'administration publique".




«Nous faisons face à deux défis: les problèmes d'accès, de coût élevé, et le manque de ressources humaines sur place pour accompagner le développement», explique au Figaro Nizar Bakara, président du Conseil économique, social et environnemental, architecte du projet.

L'ancien ministre de l'Économie met en avant une démarche participative: «Nous avons consulté 1500 représentants locaux, y compris parmi les indépendantistes», précise Nizar ­Bakara.

"L'accent est mis sur les infrastructures. L'ambition est de faciliter l'intégration des trois régions avec le reste du pays et d'en faire un hub vers l'Afrique sub-saharienne", souligne le journal, précisant que les premiers chantiers seront lancés début 2014. Côté financement, les fonds viendront pour un tiers de l'État, un tiers du secteur privé et le solde grâce au partenariat public-privé. Un projet baptisé «rocade atlantique» - 300 millions d'euros - va permettre d'élargir la petite route côtière qui relie Tiznit au nord à Lagouira à l'extrême sud pour ensuite rejoindre la Mauritanie.

Un volet important sera consacré à la protection des ressources naturelles et l'énergie en misant sur les énergies renouvelables avec un investissement prévu d'un milliard d'euros dans des parcs éoliens et des réseaux de raccordement, relève Le Figaro.

Autre priorité, poursuit le journal, le tourisme comme l'illustre un financement de 500 millions d'euros sur un projet immobilier. «Nous voulons capitaliser sur les avantages compétitifs de chaque région pour créer des bassins d'emplois», explique Nizar Bakara.

"La région de Laayoune servira de plateforme de commerce et de logistique, celle de Guelmin a une vocation touristique tandis que Dakhla au sud deviendra le premier port de pêche où sera développée une industrie de transformation des produits de la mer", ajoute Le Figaro.

"Au total, le gouvernement table sur la création de 120.000 emplois, en particulier pour les jeunes et les femmes", indique le journal. «Nous voulons faire en sorte que le secteur privé porte le développement, insiste le président du Conseil économique.

Selon Le Figaro, l'idée est d'attirer les investisseurs en accordant une fiscalité attractive et un cadre juridique stable.L'État compte aussi dégager de nouvelles recettes fiscales, à travers l'exploitation des ressources naturelles, pour financer le développement de ces régions du Sud.

Lors d'une conférence de presse consacrée vendredi à la présentation du nouveau Modèle de développement pour les provinces du Sud (NMDPS), Nizar Baraka avait souligné que ce modèle de développement est un "modèle de réforme pour le présent et le futur, élaboré par et pour la population locale des provinces du Sud".

Il avait également précisé que le NMDPS s'est fondé sur un diagnostic à la fois objectif, audacieux et responsable de la situation du développement des Droits de l'Homme dans les provinces du Sud. "Le nouveau modèle se base sur une démocratie participative, la création de richesses et d'emploi et la cohésion sociale", avait relevé le président du Conseil, ajoutant que ces éléments sont de nature à favoriser les conditions pour un développement durable pour la région du Sud.

"Les provinces de Sud pourraient jouer un rôle important dans la consécration du choix de développement pour la région du Sahel et du Sud du Sahara marquée des tension et des menaces", avait par ailleurs noté M. Baraka.


Lundi 11 Novembre 2013 - 17:37

Par Lila Taleb




Nouveau commentaire :
Twitter