Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Maroc invite l'Espagne à une nouvelle lecture de la mémoire commune


Vendredi 29 Janvier 2010 modifié le Lundi 26 Avril 2010 - 09:53

De 1936 à 1939, l’Espagne empêtrée dans une guerre civile écrivait l’une des pages les plus douloureuses de son histoire ; une page qui porte aussi l’empreinte de soldats marocains, pour qui il est désormais temps que « justice soit rendue », d’après Taïeb Fassi Fihri, ministre des Affaires étrangères.




Le Maroc invite l'Espagne à une nouvelle lecture de la mémoire commune
Lors d’une audition à la Chambre des représentants, le ministre a ainsi déclaré : "Le Maroc invite l'Espagne à une nouvelle lecture audacieuse de la mémoire commune, dans la sérénité et loin de tous préjugés, selon une démarche scientifique pour éclairer les zones d'ombres de ce pan d'histoire commune", d’après la MAP.

Le Maroc demande en clair, réparation pour ces Marocains qui ont versé de leur sang pour l’Espagne, ainsi que pour leurs ayants-droits, notamment par l’amélioration de leurs conditions matérielles. En effet, selon le ministre, les pensions que toucheraient les vétérans marocains de cette époque seraient nettement inférieures à celles perçues en Espagne et en Amérique latine.

Taïeb Fassi Fihri a par ailleurs rappelé qu’il n’y avait pas de statistiques exactes concernant les soldats marocains qui se sont battus en Espagne, mais leur nombre varierait entre 100 000 et 130 000 (dont près de 9 000 enfants). Les autorités espagnoles pour leur part, les estimeraient à 80 000 seulement.

L'association marocaine des anciens combattants, poursuit M. Fassi Fihri, estime que 1.350 de ces combattants sont encore en vie dans les régions du nord, tandis qu'ils seraient environ 600 dans les provinces du sud.

Vendredi 29 Janvier 2010 - 04:32





Nouveau commentaire :
Twitter