Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Maroc exprime sa préoccupation "grandissante" face au développement de l'islamophobie


Mercredi 30 Juin 2010 modifié le Mercredi 30 Juin 2010 - 00:48




Le Maroc exprime sa préoccupation "grandissante" face au développement de l'islamophobie
Le Maroc exprime sa préoccupation "grandissante" concernant les replis communautaires et le développement de l'islamophobie à travers le monde, a indiqué, mardi à Astana (Kazakhstan), l'ambassadeur du Maroc auprès des organisations internationales, M. Omar Zniber.

Dans une déclaration lue lors de la Conférence du Haut niveau de l'Organisation pour la sécurité et la coopération économique en Europe (OSCE), M. Zniber a souligné l'importance de "condamner avec force les amalgames entre une quelconque religion et le terrorisme, véhiculés par les médias mais aussi par certains discours publics".

La délégation marocaine participant à cette conférence réitère, à cet égard, sa proposition qu'une "déclaration et/ou une décision sur la lutte contre la discrimination à l'égard des musulmans puisse être adoptée par l'OSCE comme cela a été le cas à Berlin où les 56 pays membres de l'OSCE ont adopté la déclaration de Berlin pour la lutte contre l'antisémitisme".

"L'esprit de tolérance et de dialogue, qui ont toujours animé le Maroc et ses souverains, sa politique d'ouverture de juste milieu et de tolérance, son attachement à la légalité internationale, au respect du voisinage, aux droits des minorités et au règlement pacifique des différends, ont prédisposé le Royaume du Maroc à jouer un rô le pionnier en matière de dialogue entre les cultures et les religions", a affirmé le diplomate marocain.

Il a rappelé, dans ce contexte, l'hommage rendu, début de 2010 à Varsovie, à feu SM Hassan II et au Pape Jean Paul II en considération de leur rô le avant-gardiste en tant que fondateurs du dialogue entre les civilisations et les cultures et le message adressé par SM le Roi Mohammed VI, l'année dernière, aux participants à la Conférence de lancement par l'UNESCO du projet Aladin pour un dialogue interculturel fondé sur la vérité historique, la connaissance et le respect mutuel.

Par ailleurs, le diplomate a précisé que la délégation marocaine souligne l'importance cruciale d'un règlement juste et définitif du conflit israélo-palestinien qui "continue d'attiser les sentiments d'injustice et de frustration et donc d'amplifier les formes d'intolérance à travers le monde".

La délégation souligne également la nécessité de la mise en place de partenariat entre les Etats, la société civile et les médias pour la promotion des valeurs de tolérance, de dialogue et de respect mutuel.

Elle insiste sur l'urgence de faire en sorte que la diversité culturelle soit un pilier des programmes scolaires en vue de mettre fin aux idées préconçues et aux peurs réciproques et d'entreprendre des actions en profondeur structurelles en réfléchissant, par exemple, à la façon dont l'histoire est enseignée à l'école, la mise en valeur de la contribution des migrants et notamment ceux provenant de communautés religieuses cible de discrimination dans les sociétés d'accueil.

S'agissant de la collecte des données et statistiques sur les discriminations et les manifestations d'intolérance, la délégation marocaine réitère l'importance de la mise en oeuvre de la disposition relative à "la collecte et la mise à la disposition du public de données et de statistiques sur les crimes de haine et les violentes manifestations d'intolérance" de la décision ministérielle 9/09 adoptée à Athènes le 2 décembre 2010.

Concernant la lutte contre l'antisémitisme, la délégation salue les efforts déployés par l'OSCE en matière de lutte contre l'antisémitisme, a indiqué M. Zniber, rappelant que le Royaume a été le premier pays arabe à signer avec le musée américain du mémorial de l'holocauste un accord portant sur la coopération dans le domaine des archives et l'ouverture des dossiers classés relatifs à la persécution et aux actes d'antisémitisme de l'époque.

La Conférence du Haut niveau de l'OSCE se tient du 28 au 30 juillet à Astana sous le thème " la tolérance et la non discrimination".

Le Kazakhstan, en sa qualité de pays assurant la présidence en exercice de l'OSCE pour 2010, inscrit la question de la promotion de la tolérance et la lutte contre la discrimination en tant que priorité dans l'agenda de l'organisation.




Mercredi 30 Juin 2010 - 00:41

Atlasinfo avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter