Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Maroc et la France résolus à développer davantage leur coopération bilatérale


Mardi 3 Septembre 2013 modifié le Mercredi 4 Septembre 2013 - 08:10

Le Maroc et la France sont résolus à développer davantage leur coopération bilatérale et à intensifier leur concertation dans le dossier méditerranéen, a déclaré, mardi à Rabat, M. Youssef Amrani, Ministre Délégué aux Affaires Etrangères et à la Coopération.




Youssef Amrani et Simon Sutour
Youssef Amrani et Simon Sutour
Le Maroc et la France sont résolus à développer davantage leur coopération bilatérale et à intensifier leur concertation dans le dossier méditerranéen, a déclaré, mardi à Rabat, M. Youssef Amrani, Ministre Délégué aux Affaires Etrangères et à la Coopération.

Lors d'un point de presse tenu au terme de son entretien avec le président de la Commission des affaires européennes au Sénat français, M. Simon Sutour, qui effectue une visite de travail dans le Royaume, M. Amrani s'est félicité du modèle de partenariat stratégique réussi entre le Maroc et la France, qui se nourrit au quotidien des relations séculaires unissant les deux pays, d'un dialogue politique constamment renforcé et d'une dimension économique et humaine vigoureuse.

"Ce modèle de coopération trouve principalement son expression dans la qualité du dialogue politique régulier entre SM le Roi Mohammed VI et le Président François Hollande, a-t-il ajouté.

Le Ministre Délégué a souligné que le caractère exceptionnel, profond et solide des relations bilatérales entre le deux pays se traduit également par la dynamique, toujours renouvelée, des échanges parlementaires, qui constituent un levier essentiel pour la consolidation du partenariat stratégique Maroc-France. Il s'est félicité, dans ce sens, de la prochaine tenue du premier forum parlementaire Maroc-France qui constituera une nouvelle occasion de réitérer l'excellence des relations bilatérales, tout en ouvrant des perspectives prometteuses pour l'enrichissement de la coopération parlementaire.

Il a notamment mis en relief le soutien permanent de la France sur la question du Sahara marocain, ainsi qu'au niveau du rapprochement continu du Royaume avec l'Union européenne, dans le cadre du Statut avancé.

Les deux pays sont appelés à fructifier davantage, d'une manière continue et optimale, les acquis incommensurables de leur partenariat, en portant un intérêt particulier à des niches novatrices, tout en restant à l'écoute des impératifs dictés par une conjoncture socioéconomique difficile en Europe et les exigences du modèle marocain de développement, voulu et impulsé par le Roi Mohammed VI, a-t-il fait savoir.

Il a estimé que la relation entre le Maroc et la France se doit d'accélérer le rythme de ses réalisations et d'être à l'écoute de la réalité marocaine afin de toujours garder un temps d'avance et de répondre aux exigences élevées du projet marocain de société moderniste, impulsé par le Roi, notamment dans les domaines économiques, de la culture et de l'éducation et de la formation.

Selon le Ministre Délégué, l'ensemble des leviers de la relation bilatérale doivent être mobilisés pour soutenir le Royaume sur ses chantiers prioritaires, à l'instar du volet de l'éducation et de la formation, priorité arrêtée par le Roi Mohammed VI au cours de son Discours à la Nation à l'occasion du 60ème anniversaire de la glorieuse Révolution du Roi et du Peuple.

Par ailleurs, M. Amrani a saisi cette occasion pour réitérer le caractère stratégique du rapprochement du Maroc avec l'UE dans le cadre du Statut avancé, et de la mise en oeuvre de la feuille de route définie par le Souverain dans son message à l'occasion de la récente Conférence des Ambassadeurs.

Il a estimé que la future étape de ce rapprochement s'articulera autour de l'élargissement du périmètre d'actions du partenariat bilatéral, comme en témoigne le lancement des négociations sur un Accord de libre-échange approfondi et complet, et la récente conclusion d'un nouveau protocole de Pêche liant le Maroc et l'Union Européenne. Dans ce cadre, M. Amrani a précisé que le Maroc et l'Europe se doivent de conjuguer leurs énergies et mutualiser leurs actions afin de réussir le Statut avancé, qui constituera in fine, une source d'émulation positive pour l'ensemble de la région, en proie à des profondes mutations et incertitudes.

Le Maroc et la France, poursuit M. Amrani, ont su développer une vision commune et promouvoir des approches conjointes sur de nombreuses questions internationales, aidés en cela par leur attachement immuable aux principes de dialogue, de paix et de sécurité. Il a ajouté que la prise d'initiatives conjointes au niveau des organismes régionaux et internationaux, notamment au niveau de l'UpM, témoigne de la capacité du tandem Maroc France à se projeter et à s'approprier les réalités et le potentiel de l'espace euro-méditerranéen.

De son côté M. Simon Sutour a qualifié de "particulièrement fécondes, denses et intenses" les discussions avec M. Amrani. Après avoir mis en avant le partenariat d'excellence existant entre le Maroc et l'UE, le président de la Commission des affaires européennes au Sénat français a souligné l'importance "d'aller encore plus loin dans le cadre du statut avancé accordé au Maroc".

Evoquant les relations avec la rive sud de la Méditerranée, M. Sutour a assuré que la France "veut être le fer de lance pour défendre et renforcer davantage le partenariat euro-méditerranéen".
Mardi 3 Septembre 2013 - 21:35

MAP




Nouveau commentaire :
Twitter