Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Maroc est sur "la bonne voie" (personnalités italiennes)


Dimanche 31 Juillet 2016 modifié le Lundi 1 Août 2016 - 12:03

Des personnalités italiennes de divers horizons ont souligné que les mutations en cours au Maroc montrent que le Royaume est "sur la bonne voie" de réussir son développement socio-économique et reflètent "la justesse des choix opérés".




Le sous-secrétaire d’État italien aux Affaires étrangères et à la Coopération internationale, M. Vincenzo Amendola
Le sous-secrétaire d’État italien aux Affaires étrangères et à la Coopération internationale, M. Vincenzo Amendola
Conviées à une réception organisée, samedi soir dans un grand palace à Rome, à l'occasion du 17ème anniversaire de l'accession du Roi Mohammed VI au trône, d'éminentes personnalités du monde politique, diplomatique, parlementaire, économique, de la société civile et des médias, ont tenu à souligner dans des déclarations à la MAP que le Maroc maintient toujours un élan soutenu de réformes, gage de réussite de son développement, en faisant preuve d’initiatives et de détermination pour consolider les acquis obtenus depuis des décennies.

Le Maroc est "un modèle de stabilité" dans la région nord-africaine, a affirmé le sous-secrétaire d’État italien aux Affaires étrangères et à la Coopération internationale, M. Vincenzo Amendola, saluant les réformes engagées, depuis plusieurs années, par le Royaume sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI.

M. Amendola a souligné le fort engagement du Maroc et de l’Italie dans le développement de la région méditerranéenne en général et leur vocation à aider d’autres pays notamment africains à finaliser leurs processus de stabilisation ou de réformes.

Dans une région marquée par des bouleversements politiques, l’Italie et le Maroc font face à des défis communs liés au terrorisme, au trafic d’êtres humains et aux flux de l’immigration clandestine provenant du Moyen Orient et de l’Afrique où sévissent guerres et pauvreté, a-t-il fait remarquer, soulignant la nécessité pour les deux pays de renforcer davantage leur coopération dans ce domaine en développant notamment des projets économiques et d’intégration.

M. Amendola s’est félicité également des perspectives ouvertes devant les relations maroco-italiennes, faisant observer que le nouveau partenariat stratégique entre les deux pays est appelé à insuffler une nouvelle dynamique à leurs échanges économiques à s’étendre à des secteurs clés notamment l'échange d’expériences et d’informations, la sécurité et tous les aspects liés à la coopération culturelle.

S’agissant des échanges économiques, il a précisé que le groupe italien "ENEL Green Power", chargé de la promotion des énergies renouvelables, a lancé au Maroc un projet gigantesque en matière d’énergie alternative et ce, en partenariat avec une grande entreprise marocaine. Ce projet est l’un des plus importants en Afrique, a-t-il estimé en faisant état également de perspectives prometteuses de partenariats entre les entreprises marocaines et italiennes dans divers domaines tels que l’agriculture, l’énergie, les infrastructures et le développement technologique.

M. Amendola a noté dans ce cadre que stratégiquement, les entreprises italiennes et marocaines visent à renforcer le partenariat entre les deux pays mais aussi avec le reste de l’Afrique qui compte une présence accrue des sociétés et banques du Royaume.


La députée italienne, Mme Stella BianchiStella Bianchi,
La députée italienne, Mme Stella BianchiStella Bianchi,
Abondant dans le même sens, la députée italienne, Mme Stella Bianchi, a évoqué en particulier la tenue au Maroc en novembre prochain de la Conférence mondiale sur le climat (COP 22), relevant qu’il s’agit là d’un événement d’une "extrême importance" auquel l’Italie participera au plus haut niveau.

La députée italienne a rappelé dans ce cadre que le Maroc et l’Italie avaient signé une convention en matière d’environnement et de lutte contre le réchauffement climatique qui se traduit par l’appui et l’accompagnement technique et financier à travers le centre marocain de compétences sur les changements climatiques.

Sur un autre volet, Mme Bianchi a tenu à rendre un vibrant hommage à la communauté marocaine établie en Italie, estimée à quelque 620.000 personnes, qui, a-t-elle dit, contribue de "manière remarquable" à la croissance de l’économie italienne (60.000 entreprises sont détenues par des Marocains) et qui pourrait aussi, à terme, faire profiter l’économie marocaine de son savoir-faire grâce notamment aux Marocains qui reviennent dans leur pays pour lancer des projets économiques.

Cette communauté dynamique a "démontré que l’intégration n’est pas seulement possible mais peut être un succès", a-t-elle ajouté, appelant à opter pour des politiques visant à encourager l’intégration dans la société italienne.

S’agissant de la coopération bilatérale en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme, Mme Bianchi a relevé les similitudes entre les stratégies adoptées par les deux pays pour combattre ce phénomène alliant aspect répressif et prévention. Les deux pays ont opté, dans ce sens, pour la lutte contre la marginalisation sociale des jeunes et le respect des croyances religieuses, a-t-elle relevé, soulignant en particulier l’intérêt que porte l’Italie à l’expérience fructueuse du Maroc en matière de formation des imams et des prédicateurs.


Atlasinfo (Avec MAP)
Dimanche 31 Juillet 2016 - 23:23





Nouveau commentaire :
Twitter