Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Maroc est la seule monarchie dans le monde arabe à décider des réformes par son Roi (Vedrine)


Vendredi 15 Avril 2011 modifié le Vendredi 15 Avril 2011 - 20:24




Le Maroc est la seule monarchie dans le monde arabe à décider des réformes par son Roi (Vedrine)
Le Maroc est "la seule monarchie dans le monde arabe à décider, par son Roi, à se lancer dans des réformes" afin d'améliorer la pratique démocratique dans le pays, a souligné, jeudi à Rabat, l'ancien ministre français des affaires étrangères, Hubert Vedrine

Le discours royal du 9 mars, dans lequel le Roi Mohammed VI a annoncé des réformes constitutionnelles et politiques globales, est "très important" pour le peuple marocain, a indiqué M. Vedrine dans une conférence animée sur le thème "L'effervescence en Méditerranée, annonce-t-elle un changement de paradigme dans les relations internationales ?", organisée par la Fondation Abderrahim Bouabid.

"La France n'a pas la légitimité de se prononcer sur le processus de démocratisation dans le monde arabe en général et le Maroc en particulier, mais saluer le discours c'est la moindre des choses à faire", a-t-il ajouté.

Revenant sur le changement des régimes en Tunisie et en Egypte et sur les soulèvements populaires dans les autres pays arabes, l'ancien chef de la diplomatie française a fait remarquer que le Maroc a "ses propres particularités".

"Le Maroc n'est pas la Libye, l'Egypte où la Tunisie. C'est une situation particulière", a-t-il souligné, faisant observer que le Maroc "a son passé et sa politique depuis l'indépendance". "C'est un pays qui a ses propres particularités", a-t-il insisté, relevant "qu'il n'y a, toutefois, pas d'exception marocaine".

L'ancien chef de la diplomatie française a évoqué, dans sa conférence, l'émergence d'un "nationalisme moderne" dans le monde arabe. "Je ne serai pas étonné que réapparaisse sous une forme moderne un nationalisme arabe, longtemps neutralisé et qui manifesterait une nouvelle fois sa fierté, sous une forme nouvelle, plus moderne", a-t-il dit.

Pour M. Vedrine, arriver à une vraie démocratie "ne peut pas se faire du jour au lendemain". "La démocratisation est un processus qui s'impose peu à peu partout du fait du mouvement des peuples, mais qui n'est pas immédiat (...) le monde arabe ne peut changer en 2 ans".

"Depuis les événements de Tunisie, on s'apprêtait à des changements considérables dans la région mais le processus de démocratisation est très long et demande de la continuité", a-t-il estimé avant d'enchaîner que "Le printemps arabe est prometteur. mais, la question est de savoir ce qui va changer et combien de temps ce processus démocratique nécessitera-t-il ?".

S'agissant de l'attitude de l'Occident face aux "vents de changement" qui soufflent sur le monde arabe, l'ancien ministre français des affaires étrangères a souligné que "l'Europe cherche les meilleures relations politiques avec les pays arabes et veut aider leurs peuples, mais avec prudence".

"Le monde arabe est en train de devenir un acteur de son propre destin", a-t-il dit.



Vendredi 15 Avril 2011 - 20:15

(Source MAP)




Nouveau commentaire :
Twitter