Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le Maroc est déterminé à réaliser un espace médiatique exemplaire basé sur la liberté de la presse (Naciri)


Samedi 5 Février 2011 modifié le Samedi 5 Février 2011 - 15:18

Le Maroc est "plus que jamais déterminé et engagé pour la réalisation d'un espace médiatique national exemplaire basé sur la liberté de la presse", a affirmé le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Khalid Naciri.




Khalid Naciri
Khalid Naciri
Le ministre, qui intervenait vendredi soir à l'ouverture des travaux de la première conférence des journalistes marocains du monde qui se tient à El Jadida, a fait savoir que le Maroc est l'un des rares pays dans la région disposant d'un projet de médias ambitieux visant à renforcer davantage les libertés.

Concernant la conférence des journalistes marocains du monde, M. Naciri a indiqué que cette rencontre constitue "une opportunité pour le processus de mise à niveau du champs médiatique national qui ne peut se concevoir que par l'implication très forte des Marocains de l'intérieur et de l'extérieur". S'adressant à quelque 200 journalistes et professionnels marocains opérant dans le secteur des médias dans 18 pays, M. Naciri a ajouté que "cette rencontre a une signification symbolique, spéciale et politique particulièrement forte", dans le sens qu'elle rend hommage aux hommes de médias marocains pour leur travail "tout à fait remarquable" accompli dans diverses régions du monde. Le ministre a en outre appelé les journalistes marocains du monde à s'impliquer davantage dans le processus de mise à niveau du champs médiatique national en contribuant avec leurs expériences, leurs apports, leur vision et leur vitalité pour améliorer, amender, développer et faire évoluer le champs médiatique national.

Pour sa part, Jamal Eddine Naji, coordinateur du dialogue national médias et société a, dans une déclaration à la MAP, salué cette initiative du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME) et de l'Instance chargée du "Dialogue national Médias et Société", notant que les journalistes marocains opérant dans diverses régions du monde ont des expériences riches et diverses qui constituent un capital important à en tirer profit. De son côté, Driss El Yazami, président du conseil de la communauté marocaine à l'étranger, a affirmé que cette rencontre constitue un espace d'échange pluraliste et raisonné, un lieu de réflexion rigoureuse et libre sur des problématiques inédites, parce qu'elles témoignent de réalités historiques nouvelles qui reflètent les mutations de l'immigration et les nouveaux questionnements que ces mutations génèrent. Pour Mohamed El Gahs, journaliste et ancien ministre, cette conférence constitue une opportunité pour examiner l'impact de la mondialisation et de la révolution des nouvelles technologies sur le champs médiatique.

De nombreux journalistes du Maroc et des membres de l'Instance chargée du "Dialogue national Médias et Société" prennent part à cette rencontre de trois jours qui fait suite aux échanges que l'Instance a eues, en avril dernier, avec un certain nombre de professionnels marocains émigrés, ainsi qu'à l'audition du CCME par ladite instance.

Au menu de cette première conférence des journalistes marocains du monde, figurent des débats en plénière, des échanges en ateliers sur "Quelle contribution des journalistes marocains du monde au développement du secteur des médias au Maroc?" et "Médias communautaires marocains et programmes spécifiques dans les pays de résidence : Dynamiques et enjeux". Les participants se pencheront également sur "Le traitement de l'immigration par les médias nationaux publics et privés" et "Les professionnels marocains dans les médias internationaux : situations et défis".



Samedi 5 Février 2011 - 15:14

(Source MAP)





1.Posté par lilou le 11/02/2011 22:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C EST UN VERITABLE EXEMPLE POUR LE RESTE DU ARABE.

Nouveau commentaire :
Twitter