Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 

 






Le Maroc élu à Bonn coprésident du comité de Paris sur le renforcement des capacités en matière du climat


Vendredi 12 Mai 2017 modifié le Vendredi 12 Mai 2017 - 14:53

Le Maroc a été élu, jeudi à Bonn, coprésident du comité de Paris sur le renforcement des capacités en matière du climat aux côtés de la Finlande.




Le Maroc élu à Bonn coprésident du comité de Paris sur le renforcement des capacités en matière du climat
La présidence de ce comité a été confiée à Mohamed Nbou, directeur du centre des capacités pour le climat (4C Maroc) eu égard au rôle de premier plan joué par le Royaume dans l’organisation mondiale de la lutte contre les changements climatiques et dans le renforcement des capacités pour réduire les effets néfastes du changement climatique et mettre en œuvre la réduction des émissions des gaz à effet de serre.

Lors de la première réunion du comité, M. Nbou a affirmé que dans les prochains jours, le comité présentera un programme de travail pour la période allant jusqu’à 2020, précisant que le comité doit axer son programme de travail sur la facilitation de l’accès au financement pour des initiatives de renforcement de capacité. Il a ajouté qu’une coordination des différentes initiatives d’appui pour le renforcement de capacités doit être assurée à travers notamment une approche qui devra impliquer le niveau national, régional et local pour assurer une capacité d’acteurs suffisante. Il a indiqué à cet égard que le Maroc dispose d’une expérience reconnue dans le renforcement de capacités qu’il peut partager.

La session de mai sur les changements climatiques a démarré lundi à Bonn et se poursuivra jusqu'au 18 mai. Près de 4.000 participants dont des négociateurs, des experts en changements climatiques, des membres observateurs, et des représentants de la société civile, représentant au total plus de 184 pays y prennent part. Elle planche essentiellement sur l’examen des moyens de mise en œuvre de l’accord de Paris sur le climat.

Cet accord vise à limiter la hausse de la température de la planète ‘’bien en deçà de 2°C’’, par rapport aux périodes préindustrielles (1880-1899). Pour ce faire, les États se sont fixés l’objectif de réduire leurs émissions de CO2 de 50% d’ici à 2050, et de 100% d’ici à 2100.
Vendredi 12 Mai 2017 - 06:44





Nouveau commentaire :
Twitter