Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Maroc, déterminé à relever le "challenge" de la COP22 (Mezouar)


Mercredi 21 Septembre 2016 modifié le Mercredi 21 Septembre 2016 - 09:00

Le Maroc est déterminé à relever le "beau challenge" qui est la 22è Conférence des parties à la Convention-cadre de l'ONU sur les changements climatiques (COP22), a souligné, mardi à New York, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar.




Le Maroc, déterminé à relever le "challenge" de la COP22 (Mezouar)
Il s’agit d’un "beau challenge que le Maroc est capable de relever", a affirmé à la presse M. Mezouar, à l’issue d’une réunion de haut niveau sur l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables, organisée en marge de la 71è session de l’Assemblée générale de l’Onu.

M. Mezouar, qui est le Président de la COP22 prévue du 7 au 18 novembre prochain à Marrakech, a indiqué que le Royaume, en organisant la COP22, a été parfaitement conscient des enjeux, relevant qu’il y a des "messages forts et de confiance vis-à-vis de la capacité du Maroc à bien organiser cet évènement de grande envergure".

"Il y a également beaucoup de confiance de ce qui va sortir de la COP", a-t-il dit, ajoutant que "le choix a été fait depuis le départ, celui du concret".

Le ministre a, en outre, relevé que la communauté internationale a fait des engagements à Paris, notant que l’heure est à la concrétisation de ces promesses à Marrakech.

Evoquant la réunion sur l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables, M. Mezouar a souligné la nécessité de passer à l’action, après que "le constat a été fait et les problématiques sont déterminées".

Il a relevé l'existence d'une panoplie de projets de "différentes maturités", en mettant l’accent sur l’importance de trouver les mécanises accélérateurs de financement et d’accompagnement pour aider l’Afrique à aller de l’avant sur la voie du développement et de la lutte contre les changements climatiques.

Il a fait observer que le Maroc oeuvre dans cette perspective et met son expertise à la disposition des pays en développement et en Afrique, notamment en matière de structuration des projets, dans le cadre des partenariats public-privé.

Le responsable marocain a, par ailleurs, indiqué que les projets que le Maroc a lancés "ont rencontré beaucoup d’intérêt de la part des bailleurs de fonds", parce que le Royaume a choisi la bonne approche et une démarche pragmatique".

"Le Maroc veut faire des choses concrètes. C’est sa philosophie et les Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui tient à ce que le Maroc reste fidèle à ce qu’il est", a-t-il souligné.

La réunion de haut niveau a été consacrée à l’initiative africaine pour les énergies renouvelables (AREI) qui vise à permettre l’installation d’une capacité énergétique renouvelable à grande échelle sur le continent africain d’ici 2020.
Mercredi 21 Septembre 2016 - 08:38





Nouveau commentaire :
Twitter