Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Maroc continue de coopérer avec Ross pour une solution politique de la question du Sahara (ministre)


Mardi 29 Octobre 2013 modifié le Mardi 29 Octobre 2013 - 19:55




Le Maroc continue de coopérer avec Ross pour une solution politique de la question du Sahara (ministre)
Le ministre des affaires étrangères et de la coopération, M. Salaheddine Mezouar, a affirmé, mardi, que le Maroc continue de coopérer avec le secrétaire général des Nations Unies pour parvenir à une solution politique à la question du Sahara, sur la base de la proposition d'autonomie pour les provinces du Sud.

Dans sa réponse à une question orale, mardi, à la chambre des représentants au sujet des "développements de la question de l'intégrité territoriale du Royaume", posée par le groupe istiqlalien de l'unité et de l'égalitarisme, le groupe Haraki et le groupe socialiste, M. Mezouar a souligné que le Royaume du Maroc, partant de sa foi en la justesse de sa cause nationale, "poursuivra la coopération avec le secrétaire général de l'ONU en vue de parvenir à une solution politique, basée sur l'initiative marocaine d'octroi de l'autonomie aux provinces du Sud, dans le cadre du respect total de la souveraineté et de l'unité territoriale du pays".

"La position marocaine demeure forte, a -t-il ajouté, grâce à la cohésion et à la mobilisation des forces nationales et de l'ensemble du peuple marocain derrière SM le Roi Mohammed VI. Dans le même temps, la diplomatie marocaine, épaulée par les différentes composantes du peuple marocain, continue avec persévérance à défendre la première cause nationale, celle de l'unité territoriale du Royaume".

Le ministre a fait savoir que le Maroc a affirmé à l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU, M. Christopher Ross, lors de sa récente visite, que le Royaume "soutient toute approche de nature à produire des effets positifs sur la solution souhaitée du conflit du Sahara marocain". "Nous avons également réaffirmé à M. Ross les paramètres politiques d'une solution définitive du différend artificiel créé autour du Sahara, qui se résument en le choix des négociations comme voie unique pour une solution mutuellement acceptable, dans le cadre des résolutions pertinentes du conseil de sécurité", et la nécessité d' "impliquer toutes les parties concernées dans les négociations visant à trouver une solution politique consensuelle", a fait valoir le ministre.

Le Maroc a de même insisté auprès de l'envoyé personnel du secrétaire général sur la nécessité pour les parties de faire preuve de réalisme et d'esprit de compromis, seuls à même de permettre de progresser vers une solution politique juste et définitive de ce conflit régional, a ajouté le ministre, soulignant la centralité du processus de négociations comme moyen unique pour mettre fin au conflit artificiel créé autour du Sahara marocain".

Dans le même ordres d'idées, M. Mezouar a indiqué que la visite de Christopher Ross s'inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de la résolution 2099, votée par le conseil de sécurité en avril dernier, qui signale que "la solution politique du conflit du Sahara et le renforcement de la coopération entre les pays maghrébins sont propres à asseoir la stabilité et la sécurité dans la région".

Cette visite, a indiqué le ministre, intervient également peu avant que M. Ross n'informe le conseil de sécurité du processus de négociations en cours, sous ses auspices, selon les termes de l'alinéa 9 de la résolution 2099 .

Il est à signaler que cette résolution, à l'instar des précédentes, salue l'initiative marocaine d'engager des négociations au sujet du statut d'autonomie pour les provinces du sud, dans le cadre de la souveraineté et de l'unité territoriale du Royaume, tout comme elle salue les efforts du Maroc, qualifiés de sérieux et de crédibles pour aller de l'avant dans la recherche d'une solution politique du conflit.

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération a fait observer que la visite vise également à donner des clarifications supplémentaires sur l'approche nouvelle qui sera suivie par l'envoyé personnel et consistant à organiser une série de navettes pour dégager une plate-forme commune devant permettre de parvenir à une solution réaliste et consensuelle, conformément aux résolutions du conseil de sécurité en la matière.

D'autre part, M. Mezouar a relevé que la visite de M. Ross dans les provinces du Sud a été ponctuée par des actes de provocation de la part d'une minorité agissant au service d'agendas extérieurs connus, provocations que les forces de sécurité ont su traiter avec un sens élevé de la responsabilité.

Le conflit du Sahara dit "occidental" , rappelle-t-on, est un conflit artificiel imposé au Maroc par l'Algérie. Le Polisario, mouvement séparatiste soutenu par le pouvoir algérien, revendique la création d'un Etat factice au Maghreb. Cette situation bloque tous les efforts de la communauté internationale pour une solution du conflit basée sur une autonomie avancée dans un cadre souverain marocain et une intégration économique et sécuritaire régionale.

Mardi 29 Octobre 2013 - 17:57





Nouveau commentaire :
Twitter