Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le Maroc appelle à relancer la solidarité interarabe en vue d'apporter une réponse aux crises dans la région


Lundi 14 Septembre 2015 modifié le Lundi 14 Septembre 2015 - 21:38

Le Maroc a appelé, dimanche, à relancer la solidarité interarabe et à adopter une position commune en vue d'apporter une réponse responsable et efficiente aux crises que traverse la région arabe, notamment en Libye, en Syrie, au Yémen et en Irak.




Mohamed Saâd El Alami
Mohamed Saâd El Alami
Dans une allocution prononcée au nom du Maroc devant la 144ème session du Conseil de la Ligue arabe, l'ambassadeur du Maroc en Egypte et représentant permanent du Royaume auprès de la Ligue arabe, Mohamed Saâd El Alami, a souligné que les pays arabes doivent être les premiers à agir pour faire face aux attaques armées et promouvoir la gestion pacifique des crises, tout en oeuvrant pour trouver des solutions urgentes à la crise des réfugiés fuyant les guerres.

Partant des principes humanitaires et des devoirs de la solidarité interarabe, les pays de la région doivent unir et multiplier leurs efforts afin d'atténuer les souffrances des populations affectées par ces crises, assurer la protection des civils, acheminer les aides humanitaires et soutenir les pays limitrophes des zones de conflit pour qu'ils puissent prendre en charge les besoins des réfugiés, a-t-il ajouté.

En plus de ces pays frontaliers des zones de conflits, d'autres pays arabes plus éloignés géographiquement, comme le Maroc, n'ont pas hésité à accueillir les réfugiés, a noté M. El Alami. Il a, par ailleurs, relevé la nécessité de préserver les particularités culturelles et religieuses des réfugiés arabes accueillis dans certains pays occidentaux, et de concentrer les efforts sur les problèmes qui ont poussé ces personnes à l'exil et les moyens de résoudre pacifiquement les conflits et d'assurer le retour des réfugiés dans leurs patries.

A cet égard, M. El Alami a mis en exergue les mesures prises par le Maroc pour venir en aide aux réfugiés, qu'ils se trouvent sur son territoire ou dans d'autres pays, et ce conformément aux principes humanitaires, aux valeurs de solidarité et au droit international. Le diplomate marocaine a notamment rappelé le rôle que joue l'hôpital militaire mis en place depuis 2012 par les Forces armées royales dans le camp de Zaâtari en Jordanie, soulignant que cet hôpital médico-chirurgical de campagne a soigné des milliers de réfugiés syriens et a aidé la Jordanie à améliorer les conditions d'accueil des réfugiés.

M. El Alami a également mis l'accent sur le phénomène terroriste qui frappe le Monde arabe, notant que les pays arabes font face aux défis de la préservation de l'Etat national et de la doctrine religieuse basée sur le juste milieu, l'ouverture et la cohabitation.

"La lutte contre les groupes terroristes qui instrumentalisent l'Islam pour justifier leurs actes criminels et barbares est une responsabilité qui incombe avant tout aux pays arabes, étant donné que la région est à la fois source et victime de ce phénomène", a-t-il déclaré.

Il est donc nécessaire de mettre en place dans les meilleurs délais une stratégie de coopération arabe visant à éradiquer le terrorisme et l'extrémisme, en prenant en considération l'ensemble des éléments du phénomène et des problématiques qui y sont liées, a dit M. El Alami.

Dans le même sens, le représentant permanent du Maroc auprès de la Ligue arabe a relevé que la communauté internationale dans son ensemble doit unir ses efforts afin d'éradiquer ce fléau et anéantir les terroristes partout où ils se trouvent.Il a rappelé, à cet égard, que le Maroc a adopté une approche intégrée, réaliste et prospective pour la lutte contre ce phénomène, notant que cette approche a été reconnue par la communauté internationale, notamment le Conseil de sécurité de l'ONU, en tant que pratique pouvant servir de référence pour d'autres pays.

Concernant la cause palestinienne, M. El Alami a affirmé que l'attachement à l'initiative arabe en vue d'une paix juste et équitable, sur la base de la légitimité internationale et par le biais du dialogue et des négociations, permettra de renforcer le soutien de la communauté internationale aux revendications arabes en faveur de la libération des territoires palestiniens et de l'ensemble des territoires arabes occupés, ainsi que de l'édification d'un Etat palestinien indépendant et viable dans les frontières de 1967, avec Al-Qods-Est comme capitale.

Sur un autre plan, le diplomate a réitéré la position du Maroc en faveur de la souveraineté des Emirats arabes unis sur les trois îles occupées par l'Iran, appelant Téhéran à répondre positivement aux initiatives pacifiques des Emirats visant à résoudre ce conflit par des négociations directes où à travers la Cour internationale de justice. Il a, en outre, mis en exergue la nécessité d'évaluer l'action arabe commune sous l'égide de la Ligue arabe, de manière à se tourner vers l'avenir avec détermination et confiance, notant qu'en l'absence d'une volonté politique sincère, l'effet de l'action commune arabe restera limité.

Mettre fin aux différents artificiels interarabes est une condition indispensable pour construire un système arabe intégré économiquement et favoriser l'émergence d'un pôle géopolitique influent sur la scène internationale à même de défendre la souveraineté et l'intégrité territoriale des pays arabes ainsi que leurs causes communes, a estimé M. El Alami.
Lundi 14 Septembre 2015 - 11:35





Nouveau commentaire :
Twitter