Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Maroc accède à la présidence de l'ACCOBAMS


Mercredi 6 Novembre 2013 modifié le Mercredi 6 Novembre 2013 - 21:06

La présidence de l'organisation de l'Accord de conservation des cétacés de la Mer noire, de la Méditerranée et de la zone atlantique adjacente (ACCOBAMS) a été confiée au Maroc, mardi à Tanger lors de la première journée de la 5ème réunion des Parties à l'accord.




Le Maroc accède à la présidence de l'ACCOBAMS
Le Maroc assurera, jusqu'à novembre 2017 en la personne de Zakia Driouch, secrétaire générale du département de la Pêche maritime, la présidence de cette instance chargée de réduire les menaces qui pèsent sur les cétacés, notamment en améliorant l'état des connaissances sur ces animaux.

Mme Driouch a, à cet effet, présidé la séance de présentation des rapports d'activité du secrétariat de l'ACCOBAMS et du comité scientifique de l'accord, en présence de SAS le Prince Albert II de Monaco et du ministre de l'Agriculture et de la Pêche Maritime, Aziz Akhannouch.

Dans une déclaration à l'agence MAP , Mme Driouch a noté qu'en accédant à la présidence de l'ACCOBAMS, le Maroc, qui succède dans ce poste à la Principauté de Monaco, se voit récompensé pour ses efforts en matière de préservation des ressources halieutiques et de maintien de l'écosystème marin.

La 5ème réunion des Parties à l'ACCOBAMS, qui se poursuit jusqu'au 8 novembre, connait la participation des 23 pays signataires de cet accord. L'objectif est de mettre en place un programme de travail sur trois ans qui permettra de mieux connaitre la distribution des cétacés ainsi que les activités humaines les affectant, afin de protéger au mieux ces animaux.

Signé en 1996 puis entré en vigueur en 2001, l'ACCOBAMS concrétise la volonté des pays Parties à préserver toutes les espèces de cétacés et leurs habitats dans l'aire géographique de l'Accord, en définissant des mesures de conservation appropriées.
Mercredi 6 Novembre 2013 - 08:47

Atlasinfo avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter