Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 







Le Groupe Novartis Maroc, 5ème multinationale pharmaceutique avec 149 collaborateurs


Jeudi 8 Décembre 2016 modifié le Jeudi 8 Décembre 2016 - 00:45

Le Groupe Novartis Maroc est aujourd'hui classé 5ème multinationale pharmaceutique avec 149 collaborateurs et plus de 89 produits mis sur le marché, a indiqué le directeur général de Novartis Oncologie Maghreb, Mehdi Zaghloul, lors d’une conférence de presse, tenue mercredi à la Résidence de l'ambassadeur de Suisse à Rabat.




Présent au Maroc depuis 1996, avec ses trois divisions Novartis (Pharma et Oncologie), Sandoz et Alcon, le groupe axé sur l'innovation vise une place de leader dans le secteur de la santé en concentrant ses compétences sur les aires thérapeutiques répondant à un besoin médical important, a souligné M. Zaghloul à l’occasion de la célébration de Novartis de son 20ème anniversaire.

Cette rencontre s’assigne pour objectif de rappeler la vision et la mission du groupe, d’exposer les projets mis en place par Novartis Maroc pour contribuer à son échelle aux grands chantiers entrepris par le Royaume dans le domaine de la santé, a-t-il relevé.

Désireux de confirmer son engagement solidaire et civique dans le Royaume, Novartis Maroc a multiplié les initiatives en faveur des patients par la mise en place de partenariats stratégiques pour améliorer l’accès aux soins, a-t-il affirmé, notant que le groupe a signé, dans ce sens, un protocole d’accord avec le ministère de la santé, en vue de faciliter l’accès à des médicaments novateurs, développer des capacités techniques et promouvoir des essais cliniques.

Dans le cadre de ce protocole, une convention a été signée avec la direction de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies (DELM) relevant du ministère. Cette dernière scelle l’engagement de Novartis Maroc pour l’accompagnement de la DELM dans le programme national de prévention et de contrôle de la thalassémie au Maroc, notamment pour l’information et la sensibilisation des patients et de leurs familles, mais également pour la formation et l’encadrement du personnel soignant, a-t-il précisé.

Novartis Maroc a initié en 2002 le programme "Glivec International Patient Assistance" (GIPAP), permettant l’accès au traitement pour les patients nécessiteux atteints de leucémie ou de cancer de l’intestin, a-t-il confirmé, faisant savoir que sur les 6 dernières années, près de 777 patients ont bénéficié de ce programme pour un montant total d'investissement de 243 millions de dirhams. De son côté, l’Ambassadeur de Suisse au Maroc, Massimo Baggi, a souligné l’importance de l'implantation de ce groupe pharmaceutique au Maroc qui est invité à poursuivre dans la recherche de l’excellence pour le bien-être des citoyens.

M. Baggi a considéré que l’année 2016 est une année de fête pour le Maroc et la Suisse. "Dans cette année, nous fêtons 60 ans de relations diplomatiques, 60 ans de partage dans différents domaines politique, économique, institutionnel et culturel, ce qui témoigne de l’excellence des relations de partenariat entre les deux pays", s'est-il réjoui. "La suisse est le 5ème investisseur étranger au Maroc, position qui reflète la confiance des entreprises suisses dans le marché marocain", a-t-il déclaré, notant que les relations entre les deux pays sont très riches notamment en matière économique, grâce à l’accord de libre-échange.

Présent dans plus de 180 pays à travers le monde, Novartis propose des solutions thérapeutiques innovantes destinées à répondre aux besoins en constante évolution des patients et des populations. Le groupe offre un portefeuille diversifié qui satisfait ses exigences le mieux possible, à travers des médicaments innovants, soins ophtalmologiques, et produits génériques économiques.

Basé à Bâle en Suisse, Novartis a pour mission de découvrir de nouveaux moyens pour améliorer et prolonger la vie des gens. Dans ce sens, l’entreprise utilise l’innovation scientifique pour traiter des problèmes de santé parmi les plus préoccupants pour la société, mettre au point des traitements révolutionnaires et les rendre accessibles au plus grand nombre de patients.

Jeudi 8 Décembre 2016 - 00:44





Nouveau commentaire :
Twitter